Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme

La théorie du complot en tête de gondole à la FNAC des Halles

Publié par La Rédaction13 mai 2011

La FNAC, agitateur d’idées... conspirationnistes ?

Fnac des Halles, Paris, 12 mai 2011 (crédits : Conspiracy Watch).

La FNAC, agitateur d’idées... conspirationnistes ? C’est ce que vous pourriez vous demander en vous promenant cette semaine au rayon librairie de la FNAC des Halles (Paris, 1er ardt). Une tête de gondole spécialement aménagée et barrée d’un « sélection FNAC » propose certains des plus grands best-sellers de la littérature complotiste. Des ouvrages parfois ouvertement antisémites.

Le malaise est renforcé par le confusionnisme qui semble avoir présidé aux choix du libraire. Quatre catégories d’ouvrages peuvent être dégagés :

1/ Les études sérieuses telles que Les Illuminés de Bavière et la Franc-Maçonnerie Allemande, de René Le Forestier ou La Foire aux Illuminés, de Pierre-André Taguieff.

2/ Des essais tout aussi sérieux évoquant parfois des complots historiques bien réels comme Politique et Crime de Hans Magnus Enzensberger ou La Cagoule a encore frappé d’Eric Vial.

3/ Des ouvrages de journalistes proposant ce qui pourrait s'apparenter à des catalogues des théories du complot contemporaines mais dépourvus de toute véritable analyse du phénomène conspirationniste. Théories conspirationnistes, de Jamie King, en est une bonne illustration.

4/ Enfin, des ouvrages développant clairement des théories du complot ou faisant la promotion d’une vision conspirationniste de l’histoire. Dans cette dernière catégorie – de loin la plus représentée – il faut citer :

- Le Plus grand secret, de l’ancien footballer anglais David Icke : on prétend y démontrer que le monde serait gouverné par une race de lézards extra-terrestres ayant pris forme humaine et n’étant pas sans rapport avec « une petite clique de juifs » (sic) ayant provoqué la Seconde Guerre mondiale. Rappelons que, pour son auteur, les Protocoles des Sages de Sion sont authentiques.

- Le Livre Jaune n°1, de Jan van Helsing (alias Jan Udo Holey), qui mixe allègrement antisémitisme, antimaçonnisme, ufologie nazie et New Age.

- Les Dossiers sur le Gouvernement Mondial, d’Anne Givaudan, qui s’inscrit dans la même tendance New Age et renvoie d’ailleurs aux écrits de van Helsing (elle qualifie le Livre jaune d’« excellent ouvrage »).

- L’Histoire secrète du monde, de Jonathan Black, qui si l’on en croit la quatrième de couverture, évoque « des personnages historiques célèbres qui conspirent avec des êtres désincarnés et autres bêtes fabuleuses, vénèrent le diable, accomplissent des miracles et édictent des prophéties, tout en essayant de contrôler le cours de l'histoire ».

- L’Histoire secrète du monde : Un fil d’Ariane, de Laura Knight-Jadczyk, est publié par les éditions Pilule Rouge (une référence au film Matrix, tout un programme !). Ce pavé de 900 pages décrit un gigantesque complot dans lequel « une secte puissante et dangereuse » gouvernerait l'humanité dans l'ombre.

- La Véritable histoire des Bilderbergers, de Daniel Estulin, dont nous avons déjà parlé sur Conspiracy Watch (ici, et encore ).

- Le Choix de la Défaite, d’Annie Lacroix-Riz, qui entend démontrer, en se basant notamment sur des archives de police du gouvernement de Vichy, que la Défaite de 1940 est l’aboutissement d’un complot « synarchique » (vieille thèse pourtant brillamment démontée par l’historien Olivier Dard dans La Synarchie. Le mythe du complot permanent, Perrin, 1998).

 

(Article mis à jour le 12/09/2022)

Depuis quinze ans, Conspiracy Watch contribue à sensibiliser aux dangers du complotisme en assurant un travail d’information et de veille critique sans équivalent. Pour pérenniser nos activités, le soutien de nos lecteurs est indispensable.  

Faire un don !
à propos de l'auteur
[show_profile_image]
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2022 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross