L’Observatoire de l’Europe, site souverainiste et eurosceptique, a récemment publié une tribune d’Helga Zepp-LaRouche. Cette dernière est l’épouse du célèbre idéologue d’extrême droite Lyndon LaRouche. Elle est aussi à la tête, en Allemagne, de l’une des nombreuses organisations satellites du mouvement larouchiste, le BüSo (« Mouvement des droits civils et Solidarité ») et fait partie d’Axis for Peace, émanation du Réseau Voltaire de Thierry Meyssan.

Helga Zepp-LaRouche développe dans ce texte les poncifs de la propagande larouchiste selon laquelle l’Union européenne est une « dictature oligarchique », une « structure impériale agressive », et la construction européenne un complot, fruit d’« une stratégie impérialiste de confrontation, dirigée contre la Russie et la Chine ». Elle n’hésite pas, au mépris de l’honnêteté intellectuelle la plus élémentaire, à présenter la clause de solidarité prévue par le traité de Lisbonne entre Etats membres de l’UE comme une disposition belliqueuse. « Ce qui est sûr, allègue-t-elle, c’est que "assistance militaire" signifie bel et bien "intervention armée", y compris pour résoudre des conflits et mener des guerres offensives, avec obligation pour les pays de s’équiper ». Or, ceci, il ne devrait pas être nécessaire de le préciser, est totalement erroné, les Etats conservant naturellement leur liberté de participer ou non à une intervention armée impliquant un ou plusieurs autres Etats membres. Mais les larouchistes n’en sont pas à une manipulation près.

Dirigé par le villiériste Christophe Beaudouin, l’Observatoire de l’Europe a vocation à réunir tous les eurosceptiques, de droite comme de gauche. Edité par le Groupe Indépendance/Démocratie au Parlement européen, il fait cohabiter, dans sa liste de liens, les très respectables Fondation Copernic ou Protectionnisme.eu avec des sites d’extrême gauche (Bellaciao) et d’extrême droite (Egalité & Réconciliation, le mouvement d’Alain Soral, ou encore le site de Konk).

Commentant l’affaire, le blogueur – eurosceptique – Henri Védas, note, non sans pertinence : « C’est le rêve des fédéralistes : que les eurosceptiques se discréditent définitivement en se fondant dans un magma intellectuel marginal et conspirationniste. Le site Observatoire de l’Europe (…) fait un pas dans cette direction ».