D’où nous vient la manie de voir des complots partout ? À quoi tient le goût de croire que rien n’arrive par hasard et que les apparences nous trompent toujours ? De quelle pathologie de la démocratie le « conspirationnisme » est-il le symptôme ? Dans quelle mesure les hommes sont-ils dupes de la volonté de ne pas être dupes ?

Emmanuelle Danblon est linguiste et maître de conférence en rhétorique à l’Université libre de Bruxelles (ULB). Elle a notamment co-dirigé, avec Loïc Nicolas, Les Rhétoriques de la conspiration (CNRS Editions, 2010, 349 pages).

Professeur de philosophie, Raphaël Enthoven enseigne aujourd’hui à Sciences-Po et à l’École polytechnique. Conseiller de la rédaction de Philosophie Magazine, il anime « Les nouveaux chemins de la connaissance » sur France Culture.

Source : Arte, 20 mai 2012.

Voir aussi :
*  »Histoires de la fumée sans feu », dans « Les nouveaux chemins de la connaissance » (France Culture, 14-18 décembre 2009)