Sur son compte Twitter, Jean-Luc Mélenchon a dénoncé vendredi l’interdiction préfectorale de la manifestation pro-palestinienne prévue samedi 19 juillet à Paris en la qualifiant de « manipulation ». Selon le président du Parti de Gauche, François Hollande et Manuel Valls « souhaitent les incidents ».

 

Mise à jour :