Le saxophoniste britannique Gilad Atzmon a été contraint de présenter ses excuses au président de l’organisation britannique Campaign Against Antisemitism (CAA), Gideon Falter. En juillet 2017, Atzmon avait accusé Falter sur son site web de fabriquer des incidents antisémites pour en tirer profit personnellement et justifier les activités de la CAA : « Ils ont besoin de l’antisémitisme et de beaucoup d’antisémitisme. Quand il n’y en a pas, ils se contentent de l’inventer »Dans une déclaration lue en audience publique (il n’était pas présent au tribunal), Atzmon a reconnu que ses allégations visant Falter étaient fausses et a accepté de lui verser des dommages-intérêts. Né en Israël, Atzmon est un proche de la mouvance négationniste. Ses écrits ont à plusieurs reprises été qualifiés d’antisémites. Auteur d’un ouvrage préfacé par le physicien belge Jean Bricmont, il s’est maintes fois illustré par ses prises de position complotistes, suggérant notamment que les attentats du 11-Septembre et ceux de janvier 2015 étaient des opérations sous faux drapeaux.