Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme

Dieudonné, côté obscur

Publié par La Rédaction03 janvier 2009

Après sa dernière provocation avec le négationniste Faurisson, enquête sur les amis de l’humoriste. Militants d’extrême droite et Français issus de l’immigration, réunis dans la détestation du «sionisme» et de l’Etat d’Israël.

Ultime provocation d’un histrion à la carrière en berne pour attirer les feux des projecteurs ou aboutissement logique d’une démarche entamée il y a plusieurs années ? Comment, à 43 ans, Dieudonné - l’ex-comparse d’Elie Semoun, qui s’était présenté à Dreux, en 1997, face à la candidate lepéniste Marie-France Stirbois, dénonçant alors « le cancer FN » et le « grand manitou borgne » - en est-il arrivé à inviter, pour la dernière de son spectacle « J’ai fait le con », au Zénith, Robert Faurisson, le pape du négationnisme ? Pourquoi a-t-il fait baptiser sa fille Plume, en juillet à Bordeaux, dans la paroisse traditionaliste de l’abbé Laguérie, qui avait prononcé l’homélie funèbre du milicien Paul Touvier ? Et pourquoi lui a-t-il choisi pour parrain le président du Front national ?

Lire la suite de l'article sur le site de Libération.

Depuis quinze ans, Conspiracy Watch contribue à sensibiliser aux dangers du complotisme en assurant un travail d’information et de veille critique sans équivalent. Pour pérenniser nos activités, le soutien de nos lecteurs est indispensable.  

Faire un don !
à propos de l'auteur
[show_profile_image]
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2022 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross