Les enquêteurs de Scotland Yard disent n’avoir trouvé «aucune preuve crédible» de l’implication des troupes d’élite de l’armée britannique dans la mort de la princesse.

Le dossier est clos, aux yeux de la police britannique. Elle a rejeté lundi soir la thèse, développée cet été, d’un assassinat de la princesse Diana par les troupes d’élites de l’armée britannique. Il n’y a «pas de preuves crédibles» pour accréditer cette théorie, insistent les enquêteurs, qui tentaient d’évaluer «la pertinence et la crédibilité» d’informations reçues en août 2013 sur la mort de Diana et Dodi al-Fayed, en août 1997 à Paris.

Près de seize ans après la mort dans un accident de voiture à Paris de la princesse Diana, le spectre de la théorie du complot et de l’assassinat avait surgi à nouveau, au mois d’août. (…)

Lire la suite sur Le Figaro.fr.

Voir aussi :
* Le rapport de la police londonienne répondant aux allégations complotistes dans l’affaire de la mort de la princesse Diana (en anglais)
* "Unlawful Killing", le film complotiste sur la mort de Lady Di, ne sera pas distribué
* Diana : 5 théories conspirationnistes entourant sa mort (RTL.fr, 18 août 2013)