Ben Laden n’est pas mort. Il sirote une bière sans alcool avec Elvis. Quelque part dans un coin paumé de l’imaginaire conspirationniste. Un univers de sceptiques, gavés jusqu’au cortex de films hollywoodiens, mais méfiants jusqu’à l’os lorsque l’Amérique fait une annonce officielle. Que ce soit à propos des ovnis ou du 11-Septembre. Les théories les plus fumeuses sur l’attentat du World Trade Center les ont régalés. La mort sans photo de Ben Laden devrait les tenir en haleine une bonne décennie.

A peine l’allocution de Barack Obama terminée, le Web enflait de rumeurs folles. La palme du scénario le plus original revient à Thierry Meyssan, déjà remarqué pour son synopsis sur le 11-Septembre. Un best-seller qui porte bien son nom, L’Effroyable Imposture (Carnot), et dont la couverture proclame : « Aucun avion ne s’est écrasé sur le Pentagone ! » Beaucoup pensaient que la mystification se dévoilerait d’elle-même. C’était mal connaître l’époque et son besoin de croire en une vérité cachée. Surtout si elle arrange certains régimes. (…)

Lire la suite sur le blog de Caroline Fourest.

Source : « Ben Laden chez Elvis », Le Monde, 7 mai 2011.