Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme

đź”´ Conspiracy News #40.2022

PubliĂ© par La RĂ©daction09 octobre 2022

L’actu de la semaine décryptée par Conspiracy Watch (semaine du 03/10/2022 au 09/10/2022).

IRAN. S’exprimant pour la première fois sur le mouvement de contestation déclenché par la mort de la jeune Mahsa Amini suite à son arrestation par la police des mœurs iranienne pour un port du voile jugé non conforme, l’ayatollah Ali Khamenei a accusé les États-Unis et Israël d’être derrière les « émeutes » qui secouent l’Iran (source : France Info, 4 octobre 2022). Dans un discours tenu en 2017, le guide suprême de la République islamique avait déclaré que « la transformation de la femme en marchandise et en instrument de plaisir dans le monde occidental compte très probablement parmi les complots tramés par les sionistes pour détruire la société humaine » (source : Conspiracy Watch, 22 mars 2017).

DEVIERS-JONCOUR. Avec près de 12 000 abonnés sur Telegram, Christine Deviers-Joncour arrose depuis plusieurs mois les réseaux sociaux de contenus complotistes. Protagoniste de l'affaire Elf, qui conduisit à sa condamnation à trois ans de prison pour « recel d’abus de biens sociaux », la septuagénaire est l'autrice d'un livre publié dans une obscure maison d'édition tunisienne faisant la part belle à des auteurs proche du polémiste antisémite Alain Soral. Elle explique aujourd'hui que la guerre en Ukraine est une machination de la « cabale bancaire sioniste khazariane de l’UE /du Royaume-Uni » (source : Libération, 8 octobre 2022).

CHALENÇON. L'activiste complotiste Christophe Chalençon refait parler de lui, Dans une vidéo de 23 minutes publiée sur son compte VKontakte le 7 octobre 2022 [archive], il déclare : « Emmanuel Macron doit être jugé pour crimes contre l'humanité et faits de haute trahison. Si ça ne dépendait que de moi, il serait exécuté séance tenante sur place publique ». Il affirme également que « la République a été infiltrée par une caste sioniste [qui veut] la destruction de notre patrie » et « mettre en place un Nouvel Ordre Mondial » (source : JugéCoupable/Twitter, 8 octobre 2022).

JÉRÔME BOURBON. Le directeur de la publication du journal d’extrême-droite Rivarol, Jérôme Bourbon, maintes fois condamné pour incitation à la haine raciale, est annoncé au programme d’une conférence organisée le 8 octobre à Paris par Égalité & Réconciliation, l’association du polémiste antisémite Alain Soral et portant sur « l’avenir des médias non alignés » (source : JugéCoupable/Twitter, 3 octobre 2022).

UNIVERSITÉ. L’Université Paris 8 a lancé en partenariat avec la Dilcrah un diplôme universitaire centré sur la lutte contre le racisme et l’antisémitisme. Une grande première en France, qui cherche à associer dimensions théoriques et pratiques dans une approche pluridisciplinaire de la question, sous l’égide de ses meilleurs spécialistes. Dirigé par l'historienne Marie-Anne Matard-Bonucci et destiné à un large public (éducateurs, enseignants, cadres associatifs ou religieux, magistrats, employés de la fonction publique ou des ressources humaines, etc.), ce diplôme aura pour objectif de former les étudiants à la prévention et la gestion des conflits liés au racisme ou à l’antisémitisme (plaquette de présentation à télécharger ici).

FAKE-UP. Le mentaliste et penseur sceptique Clément Freze travaille depuis près de deux ans sur une réponse au film conspirationniste « Hold-up », réalisé par Pierre Barnérias. La première partie de « Fake-Up » (93 minutes), qui s’avère une critique sans concession autant qu’un contrepoint décapant aux thèses extravagantes contenues dans « Hold-up », a été mise en ligne sur YouTube le 1er octobre 2022. Moins de deux jours plus tard, Clément Freze a reçu une mise en demeure de l’avocate de Pierre Barnérias l’enjoignant de retirer purement et simplement cette vidéo de sa chaîne YouTube. Paradoxal venant d’un réalisateur qui n’a cessé de se présenter en victime d’une prétendue censure… (source : Clément Freze/YouTube, 4 octobre 2022).

DIDIER RAOULT. Un mois après sa plainte en diffamation contre l'infectiologue Karine Lacombe, Didier Raoult vise désormais le docteur en biologie moléculaire et enseignant Alexander Samuel, contre lequel il vient de déposer plainte pour diffamation et injures publiques. Actif dans le mouvement des Gilets jaunes, Samuel avait notamment qualifié l'ancien directeur de l'IHU de Marseille de « gourou » et de « druide de la chloroquine », dénonçant en mars 2020 les « trucages » de son étude sur l’hydroxychloroquine (source : BFM TV, 6 octobre 2022).

ILLUMINATI. Dans un épisode hors-série des Déconspirateurs, Rudy Reichstadt a reçu Pierre-Yves Beaurepaire, professeur d’histoire moderne à l’université Côte d’Azur et membre de l’Institut universitaire de France, auteur de Les Illuminati. De la société secrète aux théories du complot (Taillandier, 2022). L’occasion de revenir sur la vraie histoire de cette société secrète et surtout l’origine des nombreux fantasmes complotistes qu’elle continue de susciter (source : Conspiracy Watch, 4 octobre 2022).

BRÉSIL. La campagne de désinformation bat son plein au Brésil alors que Luiz Inácio Lula da Silva et Jaïr Bolsonaro doivent se départager dans un second tour de l’élection présidentielle le 30 octobre 2022. Arrivé en tête au premier tour, le candidat socialiste Lula a dû publier un communiqué officiel confirmant qu’il était bien chrétien et qu’il n’avait jamais fait « de pacte ni discuté avec le diable » après qu’une vidéo de soutien à sa candidature d'un pseudo-chef de l’« église satanique » a émergé sur les réseaux sociaux (source : ad_usquefidelis/Twitter, 4 octobre 2022). À noter que pour faire face à la déferlante d’infox et de faux sondages, venus principalement du camp Bolsonaro, le Tribunal supérieur électoral brésilien a pris la décision de créer une section fact-checking sur son site internet (source : RFI, 30 septembre 2022).

RÉSEAUX SOCIAUX. Les réseaux sociaux ont justement mis en place des mesures censées lutter contre la désinformation et le complotisme en matière électorale, mais celles-ci sont surtout tournées vers les contenus en langue anglaise. Les utilisateurs des réseaux sociaux en espagnol, en chinois ou en vietnamien par exemple, trois des langues les plus utilisées aux États-Unis après l’anglais, continuent eux de se voir largement bombardés d’infox autour de ces questions (source : CNet, 5 octobre 2022).

SANTÉ. L’AP-HP et YouTube ont annoncé avoir signé un partenariat pour la production de vidéos de vulgarisation d’informations médicales et scientifiques. Un outil censé apporter une réponse à l’explosion observée sur les réseaux sociaux de la diffusion de fausses informations liées aux questions de santé, depuis la pandémie de Covid-19 (source : La Croix, 6 octobre 2022). Dans la même démarche, la plateforme vidéo veut signer des partenariats avec plus d’une centaine d’acteurs institutionnels de la santé en France pour mettre en avant leurs chaînes et leurs contenus dans les résultats de recherche des internautes (source : BFM, 4 octobre 2022).

GÉRARD FAURÉ. L’ex-trafiquant de cocaïne Gérard Fauré, auteur de brûlots sur les scandales de la jet-set, dénonce les pédocriminels et les « reptiliens » qui pulluleraient dans le show-biz. Les pseudo-révélations du « dealer des stars » passionnent la complosphère (source : Conspiracy Watch, 7 octobre 2022).

AFRIQUE. La Russie tente de plus en plus de diffuser son influence en Afrique francophone en utilisant influenceurs, trolls et faux profils sur les réseaux sociaux pour diffuser des fake news visant notamment à attiser la haine contre la France. Le Monde consacre un article au décryptage de cette nouvelle forme de propagande anti-française d’origine russe (source : Le Monde, 5 octobre 2022).

A titre d'exemple, la chaîne privée camerounaise Afrique Media, suivie par près d’un demi-million d’abonnés sur YouTube, a donné la parole lors d’un débat sur la guerre en Ukraine à l’ancien député belge Laurent Louis, figure connue de la complosphère antisémite, condamné en 2017 pour négationnisme. Le polémiste y a tenu un discours en tout point conforme à la propagande du Kremlin, dénonçant la responsabilité en Ukraine des dirigeants occidentaux et de l’OTAN face à une « Russie [qui] intervient pour protéger son peuple, pris en otage » (sic), ajoutant que les Russes, en luttant « contre cet impérialisme », étaient « les seuls  qui peuvent défendre aujourd’hui les pays en Afrique » (source : Tristan Mendès France/Twitter, 4 octobre 2022).

DÉSINFORMATION. Un article édifiant de Benoît Vitkine dans Le Monde montre comment la presse russe utilise désormais comme sources de simples commentaires anonymes d’internautes à condition qu'ils aillent dans le sens de la propagande du Kremlin, pour les transformer en informations crédibles sur lesquelles des articles entiers sont construits. Une partie de ces commentaires pourraient d’ailleurs émaner directement de faux comptes créés et gérés depuis la Russie... (source : Le Monde, 5 octobre 2022).

UKRAINE. Interviewé à la télévision russe par l’un des présentateurs les plus célèbres de Russie, Vladimir Soloviev, le député et ancien général russe Andrey Gurulyov a affirmé que les forces ukrainiennes avaient programmé leurs avancées militaires spécialement pour gâcher l'anniversaire du président Vladimir Poutine, qui fêtait ses 70 ans ce vendredi 7 octobre (source : Tristan Mendès France/Twitter, 6 octobre 2022).

NORDSTREAM. Les explosions survenues le 27 septembre sur les gazoducs Nord Stream 1 et 2 en mer Baltique ont continué d’exciter la complosphère au cours de la semaine écoulée. Le président de l’UPR François Asselineau a ainsi relayé une publication du média russe Sputnik selon laquelle « seuls les États-Unis et Royaume-Uni ont la capacité technique » nécessaire pour un tel sabotage. De son côté, l’ancien sénateur Yves Pozzo di Borgo déplorait qu’on bâillonne ses « amis journalistes qui savent que ce sont les américains qui (l’)ont fait sauter ». « En résumé, écrit David Medioni, les États-Unis ont fait le coup pour déstabiliser Poutine. Aucune figure de la complosphère ne manque à l’appel : Fabrice Di Vizio, Nicolas Dupont-Aignan, Thierry Mariani, Yves Pozzo Di Borgo pour qui "l’attentat des Américains sur Nord Stream 2 a été le coup de trop de ces cyniques voyous", Florian Philippot, Jacques Cheminade, ou Idriss Aberkane » (source : Franc-Tireur, 5 octobre 2022).

CAS D’ÉCOLE. Une publication virale sur Twitter insinue depuis hier que les Ukrainiens mettent en scène de faux morts afin de se faire passer pour des victimes. A l’appui de cette fausse information, une vidéo falsifiée sur laquelle, en arrière-plan, on aperçoit un homme allongé au sol essayant de remettre sur son buste la partie du sac mortuaire qui le recouvrait. En réalité, la vidéo originale date du 4 février 2022. La scène filmée est celle d’une manifestation pour le climat largement médiatisée qui s'est déroulée à Vienne, en Autriche. Les participants figuraient des victimes de l'inaction climatique. La vidéo avait à l'époque déjà été rapidement détournée pour faire accroire que les médias cherchaient à manipuler l'opinion pour entretenir la peur autour de la pandémie de Covid-19 (source : AFP Factuel, 9 février 2022).

Source : Twitter, 08/10/2022.

Depuis quinze ans, Conspiracy Watch contribue à sensibiliser aux dangers du complotisme en assurant un travail d’information et de veille critique sans équivalent. Pour pérenniser nos activités, le soutien de nos lecteurs est indispensable.  

Faire un don !
Ă  propos de l'auteur
[show_profile_image]
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2022 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross