Dans une interview accordée mercredi 20 juillet 2016 à la chaîne qatarie Al-Jazeera, le président turc Recep Tayyip Erdogan, a affirmé, sans les citer, que des pays étrangers pourraient être impliqués dans le putsch avorté de la semaine dernière.

« D’autres pays pourraient être impliqués dans la tentative de coup d’Etat qui s’est déroulée dans la nuit de vendredi à samedi en Turquie », a-t-il déclaré.

Samedi 16 juillet, le ministre turc du Travail et de la Sécurité sociale, Süleyman Soylu, avait laissé entendre que les Etats-Unis étaient derrière la tentative de putsch.

En juin 2013, Recep Tayyip Erdogan, alors Premier ministre de la Turquie, avait dénoncé dans le mouvement de contestation de son gouvernement un complot « organisé à l’intérieur et à l’extérieur » du pays.

Sources : Le Figaro, 20 juillet 2016 ; Tribune de Genève, 20 juillet 2016 ; Financial Times, 17 juillet 2016 ; Ouest-France, 17 juillet 2016.

Voir aussi :
* Le grand complot international contre Poutine, Erdogan, Assad, Mugabe et Maduro