[LU SUR LE WEB] Le négationnisme s’est-il, dans certains milieux, banalisé au point que sous couleur d’«antisionisme» on ne craint pas de renvoyer à un livre de Roger Garaudy, condamné sur le fondement d’une loi portée par le député communiste Jean-Claude Gayssot ?

Le 18 décembre 2012, le site Oulala.info, dont le rédacteur en chef est René Balme, le maire de Grigny qui se représente sous l’étiquette du Front de Gauche aux prochaines élections municipales, met en ligne un article intitulé «La lutte contre l’impérialisme et le sionisme : une nécessité de notre temps» (1). Cette publication est, comme il est indiqué en tête de l’article, la «reprise» d’un texte publié la veille, 17 décembre, par le site «brun-rouge» Résistance.fr et signé par l’un des pseudonymes permanents de ce site, «Capitaine Martin» [2].

Orné d’une illustration très suggestive, où une étoile de David surmonte les étoiles du drapeau américain, l’article s’ouvre sur la phrase suivante : « La dangerosité de l’État d’Israël apparaît comme une évidence », et élargit ensuite son propos en ces termes :

« Les liens qui unissent les États-Unis à l’État d’Israël sont étroits. Il est vrai que la présence dans le monde bancaire et la finance d’un grand nombre de juifs très puissants assure à Israël de nombreux avantages, bien que la haute finance n’ait traditionnellement pas de patrie. » […]

Lire la suite sur le blog de Meïr Waintrater.