Résultats de la recherche pour: Press TV

Press TV

La chaîne satellitaire anglophone Press TV (presstv.com) dépend de l’IRIB (Islamic Republic of Iran Broadcasting), le service audiovisuel de la République islamique d’Iran. Créée en 2007 sur le modèle de Russia Today, Press TV se définit comme une « chaîne d’actualité internationale iranienne avec la participation de spécialistes du Moyen-Orient ». Elle a pour slogan « Voice of the Voiceless » (« La voix des sans-voix »). En janvier 2012, elle s’est faite retirer sa licence par le Royaume-Uni pour manque d’indépendance éditoriale par rapport au gouvernement iranien. Avec près de 4 millions d’abonnés sur Facebook et plus de 169 000...

Lire la suite

Encore plus fort que Seymour Hersh : PressTV !‏

Trois jours après la publication de l’article du controversé journaliste américain Seymour Hersh sur les circonstances de l’élimination d’Oussama Ben Laden, PressTV a surenchéri en donnant la parole à un activiste d’extrême droite affirmant sans détour que le chef d’Al-Qaïda n’a pas été tué en mai 2011 au Pakistan mais dix ans plus tôt, en Afghanistan. Connue pour son ineffable tropisme conspirationniste, la chaîne iranienne en langue anglaise est allée interviewer James Fetzer, présenté comme un simple « chercheur américain ». « Je suis surpris que Seymour Hersh n’ait pas compris, explique Fetzer. Oussama Ben Laden est mort le...

Lire la suite

NordPresse : du canular à la théorie du complot

Depuis dimanche 22 juillet, Vincent Flibustier dénonce la prétendue « censure » qui se serait abattue sur les contenus de son site, NordPresse.be, pendant quelques heures en raison, selon lui, de son traitement de l’affaire Benalla. Pour Marcel Sel, le fondateur du site parodique a définitivement dépassé les bornes : celles qui le séparaient encore récemment des sites complotistes.

Lire la suite

Attaque chimique en Syrie : le rouleau compresseur complotiste est en marche

Le bombardement au gaz sarin ayant frappé le 4 avril dernier la ville syrienne de Khan Cheikhoun, contrôlée par les rebelles, a provoqué la mort de plusieurs dizaines de civils. Alors qu’un faisceau d’indices concordants laisse peu de doute sur la responsabilité du régime de Bachar el-Assad dans cette attaque et que les allégations russes selon lesquelles le bombardement aurait visé un entrepôt d’armes chimiques des rebelles ont fait long feu, les Etats-Unis ont annoncé avoir intercepté les communications entre deux pilotes syriens et des spécialistes d’armes chimiques au moment du raid aérien.

Lire la suite

En bref

CONSPIRACY NEWS

SONDAGE IFOP 2019

CW sur Twitter

Soutenez-nous

Vos dons nous permettent de continuer à vous proposer gratuitement des contenus originaux nourris aux meilleures sources.