Logo du site Zero Hedge.

Zero Hedge (qu’on pourrait traduire par « couverture zéro », hedge désignant en anglais une couverture des risques dans le lexique de l’analyse financière) est un site conspirationniste américain lié à l’Alt-Right et relayant des fausses informations, comme sur la santé de Hillary Clinton pendant la campagne présidentielle américaine de 2016, une fausse citation du président du Parlement européen pendant la campagne du « Brexit », de fausses rumeurs relatives à la fusillade de Las Vegas, des fausses nouvelles concernant les manifestants anti-Trump ou encore sur l’affaire Skripal.

Avec plus de 30 millions de visites par mois, c’est l’un des sites conspirationnistes anglophones les plus influents du monde. Il se finance notamment par l’intermédiaire de la publicité en ligne. Les contenus issus de Zero Hedge sont aussi relayés dans l’espace francophone, par exemple par Aude Lancelin en janvier 2019.

Lancé en 2009, le site traite au départ de marchés financiers et de bourse. Il est animé par Daniel Ivandjiiski, un analyste financier d’origine bulgare banni du secteur en 2008 pour délit d’initié, et Tim Backshall. Ils y écrivent sous le pseudonyme de « Tyler Durden », une allusion au nom du personnage incarné par Brad Pitt dans le film « Fight Club ». Ces derniers sont restés anonymes jusqu’en 2016, date à laquelle Colin Lokey, ex-employé de Zero Hedge, a déclaré à Bloomberg qu’il n’y avait aucune place sur ce site pour la vérité : « La Russie = bien. Obama = idiot. Bachar el-Assad = chef bienveillant. John Kerry = imbécile. Vladimir Poutine = le plus grand leader dans l’histoire du leadership politique. »

Le site, enregistré en Bulgarie sous le nom de Georgi Georgiev, appartient à ABC Media Ltd, une société bulgare dont le propriétaire n’est autre que Krassimir Ivandjiiski, le père de Daniel, qui a travaillé pour le ministère bulgare du Commerce extérieur sous l’ère soviétique.

De plus, comme l’a révélé le journaliste Seth Hettena, le nom de domaine de Zero Hedge (zerohedge.com) est enregistré sous le nom de Krassimir Ivandjiiski à une adresse à Sofia, en Bulgarie. En 1994, après l’effondrement de l’Union soviétique, Krassimir Ivandjiiski a commencé à publier un tabloïd bulgare, Strogo Sekretno (i.e. : Top Secret), qui se décrit comme le seul journal indépendant du pays. Strogo Sekretno est publié par une société distincte, Primex-7 Ltd., également détenue par Krassimir Ivandjiiski. Strogo Sekretno est souvent à l’origine de fausses informations complotistes créées par WhatDoesItMean.com et a publié plusieurs contenus à caractère antisémite.

 

(Dernière mise à jour : 01/01/2020)