Vrai ou faux
Depuis vendredi 20 novembre, la blogosphère bruisse d’un scandale considérable. Des milliers de sites Web, de blogs, de forums assurent, preuves à l’appui, que toute la science climatique est fondée sur une gigantesque manipulation, organisée à l’échelle de la planète depuis plus d’une décennie.

A la veille de la conférence de Copenhague, du 7 au 18 décembre, des pirates informatiques se sont infiltrés dans les serveurs de l’unité de recherche climatique (CRU) de l’université d’East Anglia (Royaume-Uni). Ils y ont dérobé une masse importante de documents – dont plus de treize années d’archives de courrier électronique. Une soigneuse sélection de fichiers, dont 1 073 messages échangés entre climatologues du CRU et leurs collègues européens et américains, ont été mis en circulation sur le Net, le 19 novembre. Pour la blogosphère "climato-sceptique", ces échanges, frauduleusement obtenus, montrent que des climatologues en vue trichent sans vergogne. Qu’en est -il ?

Lire la suite sur le site du Monde.

Voir aussi :
* Sylvestre Huet, « Climatologues piratés, blogosphère en folie », {science²}, 23 novembre 2009.
* Sophie Verney-Caillat, « Pourquoi le "Climategate" a fait un flop en France », Rue89, 29 novembre 2009.