Dix semaines après la disparition du Boeing de la Malaysia Airlines, l’avion reste introuvable mais un livre, le premier publié sur l’affaire, paraît ce lundi en Australie. Défendant la théorie du complot, il est mal accepté par les familles des disparus.

Les recherches n’ont toujours pas permis de trouver la moindre trace du Boeing 777 de la Malaysia Airlines, disparu le 8 mars dernier alors qu’il effectuait la liaison entre Kuala Lumpur et Pékin avec 239 personnes à son bord. Une nouvelle phase de recherches est sur le point de débuter pour retrouver l’épave. De nouveaux équipements, permettant de descendre jusqu’à 4500 m de profondeur, sont désormais disponibles. Un navire envoyé par Pékin doit scruter, à partir de mercredi, une zone de 60.000 km², grande comme deux régions françaises, et surtout 100 fois plus grande que celle passée au peigne fin pendant le mois d’avril. Ces recherches n’avaient pas permis de détecter l’avion. La nouvelle phase pourrait durer un an, selon le centre de coordination des recherches, basé en Australie.

Malgré cette absence de résultat, le premier livre paraît, ce lundi, soixante-douze jours exactement après la disparition de l’appareil, en Australie. (…)

Lire la suite sur le site du Figaro.