Du carburant d’avion ne peut pas faire fondre des colonnes d’acier… mais cela ne constitue pas un argument valable à l’appui de la thèse d’une démolition contrôlée.

Dans une vidéo vue plus de 7 millions de fois depuis sa mise en ligne sur YouTube, le 15 décembre, Trenton Tye, un forgeron américain, a décidé de s’attaquer à un des principaux arguments des théoriciens du complot du 11-Septembre, celui selon lequel «le carburant ne peut pas faire fondre des poutrelles d’acier» («jet fuel can’t melt steel beams»).

«J’essaie d’écarter une des choses les plus stupides que j’aie lues sur internet», annonce-t-il au début de cette vidéo. L’argument des théoriciens du complot est que le carburant, en brûlant, produit une chaleur allant de 800 °F à 1.500 °F (430 °C à 820 °C), ce qui aurait été insuffisant pour faire fondre les colonnes d’acier des tours du World Trade Center, ce qui aurait nécessité une température de 2.750 °F (1.500 °C). Cette impossibilité constituerait la preuve d’une démolition contrôlée des deux tours. (…)

Lire la suite sur Slate.fr.

Voir aussi :
* 11-Septembre : l’histoire d’une théorie du complot
* 11-Septembre : ils ont osé