Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme

Étiquette : jacques vergès

Pourquoi la théorie du complot sur la mort d'Albert Camus est plus que douteuse

« Albert Camus éliminé par le KGB » : c'est ce qu'affirme depuis des années le romancier italien Giovanni Catelli sur la base d'éléments pour le moins fragiles. A l'approche du soixantième anniversaire de la mort de l'écrivain, la théorie du complot fait à nouveau couler de l'encre.
Lire la suite

Les Faussaires de l’Histoire [teaser]

Dans les années 70, sous l'influence d'une extrême-gauche « antisioniste », le négationnisme subit une certaine réorientation, qui s'étend ensuite jusqu'à la fin des années 90 vers le monde arabo-musulman, portée par la star déchue du parti communiste Roger Garaudy.
Lire la suite

Russia Today, la chaîne conspirationniste du Kremlin

Dix entretiens avec des penseurs « iconoclastes, visionnaires et acteurs du pouvoir ». C'est ce que nous promet Julian Assange, le sulfureux fondateur du site Wikileaks, pour l'émission de télévision qu'il animera à compter de la mi-mars depuis le manoir anglais où il est assigné à résidence. Une émission qui ne sera pas retransmise sur […]
Lire la suite

Selon Carlos, les Etats-Unis et Israël « pilotent » un téléfilm critique à son égard

Capturé au Soudan en 1994, le terroriste vénézuélien a été condamné en 1997 à perpétuité pour le meurtre en 1975 de deux policiers français et d'un indicateur.
Lire la suite

Dieudonné, ses amis, son public, ses obsessions

Le Monde s’est penché récemment sur les amitiés sulfureuses de Dieudonné : Alain Soral, Jean-Marie Le Pen, Marc George, Frédéric Chatillon … ou comment un « humoriste jadis opposé au FN incarne désormais la dernière provocation en date de l'extrême droite radicale ». Comme par hasard, Dieudonné est également un proche de Thierry Meyssan qui […]
Lire la suite

Carpentras : quand le FN se posait en victime d'un complot

Le 14 mai 1990, en fin d’après-midi, François Mitterrand descend dans la rue. Fait unique dans l’histoire de la Ve République, un président en exercice prend la tête d’un cortège de 200.000 personnes qui manifestent « contre la haine, l’intolérance et l’exclusion ». Du RPR au PCF, toute la classe politique défile à ses côtés. Seul Jean-Marie Le Pen manque à l’appel.
Lire la suite
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2022 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross