“”Qui êtes vous”?… Sylvie Simon”, BioticTV, YouTube, 11 mars 2013.

Sylvie Simon (1927 – 2013) appartient à la famille des conspirationnistes « anti-vaccination ». Elle était proche de Christian Cotten, Marc Vercoutère ou encore Claire Séverac avec qui elle avait signé, en 2012, La coupe est pleine. Nos enfants sont plus précieux que le CAC 40.

Si cette « écrivain et journaliste » se défendait de verser dans la théorie du complot, elle entendait toutefois « révéler la désinformation et les mensonges en matière de santé et d’environnement ».

Lors d’une conférence (16 avril 2009) aux côtés du complotiste Salim Laïbi (alias Le Libre Penseur), elle déclarait :

« Je ne discuterai pas ici de l’exactitude des déclarations concernant le gouvernement mondial et ses intentions à notre égard, là n’est pas la question. Dans l’immédiat, il est surtout nécessaire de rallier le plus de “résistants” possible, car il s’agit bien de résistance à des consignes liberticides. Mais pour gagner dans ce combat, nous ne devons employer que des arguments scientifiques et médicaux et non des notions “conspirationnistes” qui rebutent nombre de gens qui se dissocient alors de notre action ».

Dans le même temps, elle considérait que l’obligation de certains vaccins pour les enfants montrait que « nous [étions] dans un régime dictatorial ».

Sylvie Simon est l’auteur d’une trentaine de livres aux titres évocateurs parmi lesquels : Les dix plus gros mensonges sur les vaccins (éd. Dangles, 2005) ; Ce qu’on nous cache sur les vaccins (éd. Delville, 2006) ; La nouvelle dictature médico-scientifique (éd. Dangles, 2006) ; Les dix plus gros mensonges sur les médicaments (éd. Dangles, 2007) ; Vaccins, mensonges et propagande (Thierry Souccar Editions, 2009).

Elle a également publié un livre sur la métempsycose, Réincarnation. Quant les expériences rencontrent la science (éd. Alphée, 2008) et un autre relatif aux prophéties apocalyptiques, 2012, le rendez-vous (éd. Le Serpent à plumes, 2009).

 

ELLE A DIT :

« Je crois que le public a pris conscience qu’on était quand même gouverné par des mafieux, que les laboratoires pharmaceutiques étaient vraiment des bandes de gangsters et qu’on nous vendait n’importe quoi sous n’importe quel prétexte. […] J’ai commencé à mettre mon nez dedans […]. C’est vraiment la boîte de pandore. […] De toute façon, l’industrie pharmaceutique – au départ qui était beaucoup plus modeste que maintenant – fabriquait des médicaments pour des gens malades. Comme ils ont voulu gagner de plus en plus […], il est évident que n’ayant plus assez de malades, ils ont fabriqué des malades. Et pour fabriquer des malades, il faut dire aux gens : “Vous êtes malades” ».

Source : « Sylvie Simon Le lobbying et la peur », Réponses Bio, YouTube, 13 novembre 2012.

 

Voir aussi :

Qui sont vraiment les conspirationnistes ”anti-vaccination” ?

 

(Dernière mise à jour le 12/12/2019)