“La face cachée des vaccins – Dr Marc Vercoutère 1/4”,
Hier Aujourd’hui Demain Maintenant, YouTube, 8 février 2016.

Président de l’Association liberté information santé (Alis) de 2015 à 2018 après l’avoir été de CRI-VIE (Coordination d’associations et d’usagers de santé pour une Recherche et Information transparentes), membre du comité éditorial du site conspirationniste antivaccination Morphéus, Marc Vercoutère (1951-2018) était diplômé de la Faculté de médecine catholique de Lille.

Installé comme médecin homéopathe « uniciste » en 1985, il se voit condamné, en 1987, à six mois d’interdiction d’exercer, suite à des plaintes de patients. En janvier 1988, il est à nouveau condamné à deux ans d’interdiction d’exercer. C’est en 1992 que Marc Vercoutère sera finalement radié de l’Ordre des médecins.

Pourfendeur de la « mafia industrialo-médicale », l’ex-médecin écrit par exemple que « sur le plan juridique, le vaccin doit être assimilé à la mise en danger d’autrui par l’administration de substances toxiques [et que] la vaccination est une forme d’homicide involontaire ».

En 1997, il co-écrit, avec la conférencière anti-vaccination Sylvie Simon, le livre Vaccin hépatite B : les coulisses d’un scandale, où est dénoncé un prétendu lien de cause à effet entre le vaccin contre l’hépatite B et la sclérose en plaques. Dix ans plus tard, en 2007, il s’associe à Alain-Georges Rose-Rosette pour publier La crise aviaire : la culture du mensonge.

Proche du naturopathe Jacques Paltz (président d’Artémisia Collège et du site éponyme) et de Christian Cotten, Vercoutère apparaît également avec Dieudonné M’Bala M’Bala dans un « sketch » vidéo violemment complotiste et anti-vaccination réalisé et publié en septembre 2009 par La Banlieue S’exprime, le site d’Ahmed Moualek.

Marc Vercoutère s’éteint le 21 décembre 2018, à l’âge de 67 ans.

Le site biocontact.fr a relayé un texte de son amie Marie-Rose Cuisigniez, trésorière d’Alis, rappelant qu’il avait « consacré sa vie à dénoncer et à combattre l’imposture vaccinale » et que « ses études scientifiques l’avaient convaincu de la dangerosité des vaccins ».

 

IL A DIT :

« Il y a une épidémie. Vous vaccinez. Pshhh. C’est des images partout. La vaccination contre la grippe, ça fait 40 ans qu’elle existe. Si ça marchait, y’aurait plus de grippe. Ah ben non, mais c’est intéressant pour les laboratoires : tous les ans, il y a une grippe qui vient ! Par ici la bonne soupe. C’est une rente viagère ».

Source : “La face cachée des vaccins – Dr Marc Vercoutère 1/4”, citée.

 

Voir aussi : Sur la toile, les « antivax » inoculent le poison du complot

 

(Dernière mise à jour le 12/12/2019)