Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme

[PODCAST] Les prophéties apocalyptiques de la complosphère

Publié par France Info28 mai 2024

La complosphère s’empare régulièrement des grandes peurs qui traversent nos sociétés, réactivant le thème de la "fin du monde". À chaque fois, les complotistes se sont engouffrés dans la brèche à coup de prophéties erronées, de prédictions de "guerre thermonucléaire" ou de "génocide vaccinal" finalement démenties par la réalité.

"Notre pays est en désordre, nos frontières sont ouvertes et peu sûres. Neuf mois, c'est long. Pendant cette période, il y a de fortes chances que la troisième guerre mondiale éclate, parce que nous avons quelqu'un qui ne fait pas son travail correctement." Interviewé par la chaîne de télévision américaine Fox NewsDonald Trump prédisait, le 4 février dernier, un conflit mondial avant la prochaine élection présidentielle en novembre prochain.

Un "véritable gimmick chez Donald Trump, une corde qu'il va tirer de nombreuses fois durant son mandat et même après, note Tristan Mendès France. C'est une technique qui vise à sidérer son auditoire et radicaliser les opinions." L'ex-président n'en est pas à sa première tentative : "Il l'a fait de nombreuses fois, notamment en novembre 2023, où il expliquait qu'il avait déjà tout prédit et qu'il prévoyait une Troisième Guerre mondiale". Selon Tristan Mendès France, un conflit n'est pas à écarter, mais le discours de Donald Trump "a souvent une charge complotiste flagrante".

Un thème très fort dans l'imaginaire complotiste

Le thème de Troisième Guerre mondiale est très fort dans l'imaginaire conspirationniste. Au moment de l'assassinat du général Soleimani, mort dans un raid américain le 3 janvier 2020 à l'aéroport international de Bagdad, en Irak, "c'est une véritable déflagration", se souvient Rudy Reichstadt. "Bien sûr, tout ça sera recouvert assez vite par l'arrivée sur l'agenda médiatique de la pandémie de coronavirus mais, sur le moment, beaucoup prédisent l'éclatement imminent de la Troisième Guerre mondiale". Des commentateurs complotistes avaient alors expliqué que l'étape d'après serait une "attaque sous faux drapeau" contre l'Amérique permettant de déclencher une guerre contre l'Iran.

La pandémie de Covid-19 a été un moment de complotisme prédictif assez exceptionnel dans le monde. Aux Etats-Unis, certains complotistes prédisaient la mort de plus de 50 millions de personnes du vaccin contre le coronavirus, rien qu'aux États-Unis. "On est encore sur une de ces prédictions complotistes absolument flagrantes, et des annonces apocalyptiques comme celle-ci, on en a eu des myriades, aux Etats-Unis mais aussi en France", estime Tristan Mendès France. Du "Great Reset" aux "camps pour personnes non vaccinées", certaines théories ont été mises en lumière à cette époque.

Une mécanique bien rodée

De l'usage du "cliffhanger", une technique narrative utilisée par de nombreux comptes complotistes sur les réseaux sociaux, à la diffusion de comptes à rebours afin de capter l'attention de ceux qui les suivent, les techniques rhétoriques de la complosphère sont bien connues.

Enfin, l'épisode revient aussi sur les références millénaristes de la complosphère. "Les prédictions apocalyptiques qui ont fait un flop, toute l'histoire en est émaillée, note Tristan Mendès France. Sans remonter à Nostradamus, on a une myriade d'exemples, mais ce qui me frappe c'est la façon dont la complosphère s'empare de ces récits et tente de surfer dessus quand elle ne reprend pas elle-même les codes ou la phraséologie de ses prédictions apocalyptiques, en mélangeant complotisme et spiritualité". Rudy Reichstadt conclue : "On a un peu envie de dire aux complotistes de balayer devant leur porte car ils se sont trompés sur tout, avec un systématisme incroyable. Je ne trouve pas d'exemple de prédictions de leur part qui se sont réalisées. Et ce qui est extraordinaire, c'est que ceux qui sont, aujourd'hui, les plus "vocaux", pour prétendre qu'ils avaient raison sur tout depuis le début sont généralement ceux qui ont le plus à se faire reprocher."

"Les prophéties apocalyptiques de la complosphère", c'est le 69e épisode de Complorama avec Rudy Reichstadt, directeur de Conspiracy Watch, et Tristan Mendès France, maître de conférences et membre de l'observatoire du conspirationnisme, spécialiste des cultures numériques. Un podcast à retrouver sur le site de franceinfo, l'application Radio France et plusieurs autres plateformes comme Apple podcastsPodcast AddictSpotify, ou Deezer.

Cet article est en accès libre.
Pour qu’il le reste, Conspiracy Watch a besoin de vous.
Je suis d'accord, je fais un don
je continue ma lecture

"Notre pays est en désordre, nos frontières sont ouvertes et peu sûres. Neuf mois, c'est long. Pendant cette période, il y a de fortes chances que la troisième guerre mondiale éclate, parce que nous avons quelqu'un qui ne fait pas son travail correctement." Interviewé par la chaîne de télévision américaine Fox NewsDonald Trump prédisait, le 4 février dernier, un conflit mondial avant la prochaine élection présidentielle en novembre prochain.

Un "véritable gimmick chez Donald Trump, une corde qu'il va tirer de nombreuses fois durant son mandat et même après, note Tristan Mendès France. C'est une technique qui vise à sidérer son auditoire et radicaliser les opinions." L'ex-président n'en est pas à sa première tentative : "Il l'a fait de nombreuses fois, notamment en novembre 2023, où il expliquait qu'il avait déjà tout prédit et qu'il prévoyait une Troisième Guerre mondiale". Selon Tristan Mendès France, un conflit n'est pas à écarter, mais le discours de Donald Trump "a souvent une charge complotiste flagrante".

Un thème très fort dans l'imaginaire complotiste

Le thème de Troisième Guerre mondiale est très fort dans l'imaginaire conspirationniste. Au moment de l'assassinat du général Soleimani, mort dans un raid américain le 3 janvier 2020 à l'aéroport international de Bagdad, en Irak, "c'est une véritable déflagration", se souvient Rudy Reichstadt. "Bien sûr, tout ça sera recouvert assez vite par l'arrivée sur l'agenda médiatique de la pandémie de coronavirus mais, sur le moment, beaucoup prédisent l'éclatement imminent de la Troisième Guerre mondiale". Des commentateurs complotistes avaient alors expliqué que l'étape d'après serait une "attaque sous faux drapeau" contre l'Amérique permettant de déclencher une guerre contre l'Iran.

La pandémie de Covid-19 a été un moment de complotisme prédictif assez exceptionnel dans le monde. Aux Etats-Unis, certains complotistes prédisaient la mort de plus de 50 millions de personnes du vaccin contre le coronavirus, rien qu'aux États-Unis. "On est encore sur une de ces prédictions complotistes absolument flagrantes, et des annonces apocalyptiques comme celle-ci, on en a eu des myriades, aux Etats-Unis mais aussi en France", estime Tristan Mendès France. Du "Great Reset" aux "camps pour personnes non vaccinées", certaines théories ont été mises en lumière à cette époque.

Une mécanique bien rodée

De l'usage du "cliffhanger", une technique narrative utilisée par de nombreux comptes complotistes sur les réseaux sociaux, à la diffusion de comptes à rebours afin de capter l'attention de ceux qui les suivent, les techniques rhétoriques de la complosphère sont bien connues.

Enfin, l'épisode revient aussi sur les références millénaristes de la complosphère. "Les prédictions apocalyptiques qui ont fait un flop, toute l'histoire en est émaillée, note Tristan Mendès France. Sans remonter à Nostradamus, on a une myriade d'exemples, mais ce qui me frappe c'est la façon dont la complosphère s'empare de ces récits et tente de surfer dessus quand elle ne reprend pas elle-même les codes ou la phraséologie de ses prédictions apocalyptiques, en mélangeant complotisme et spiritualité". Rudy Reichstadt conclue : "On a un peu envie de dire aux complotistes de balayer devant leur porte car ils se sont trompés sur tout, avec un systématisme incroyable. Je ne trouve pas d'exemple de prédictions de leur part qui se sont réalisées. Et ce qui est extraordinaire, c'est que ceux qui sont, aujourd'hui, les plus "vocaux", pour prétendre qu'ils avaient raison sur tout depuis le début sont généralement ceux qui ont le plus à se faire reprocher."

"Les prophéties apocalyptiques de la complosphère", c'est le 69e épisode de Complorama avec Rudy Reichstadt, directeur de Conspiracy Watch, et Tristan Mendès France, maître de conférences et membre de l'observatoire du conspirationnisme, spécialiste des cultures numériques. Un podcast à retrouver sur le site de franceinfo, l'application Radio France et plusieurs autres plateformes comme Apple podcastsPodcast AddictSpotify, ou Deezer.

Depuis seize ans, Conspiracy Watch contribue à sensibiliser aux dangers du complotisme en assurant un travail d’information et de veille critique sans équivalent. Pour pérenniser nos activités, le soutien de nos lecteurs est indispensable.  

Faire un don !
à propos de l'auteur
[show_profile_image]
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2024 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross