Panaches d'avions chimiques : un complot à la mode
Vous avez tous vu les panaches blancs laissés par les avions volant très haut. Parfois, ces traînées ne se dissipent pas en larges queues moutonneuses : elles s’épaississent, se dédoublent, se croisent, singeant les cirrus et persistant des heures. Aux Etats-Unis, de plus en plus de gens trouvent ce phénomène anormal, au point de croire à une conspiration secrète militaro-gouvernementale. Objectifs supposés : modifier le climat ou tester des armes chimiques ou biologiques, des nouveaux radars ou des systèmes de communication, ou encore affaiblir des populations données. Ou autre chose. (…)

La suite sur Rue89.

Voir aussi :
* Les traînées de vapeur d’eau des avions alimentent la théorie du « complot chimique » (extrait de « Le mythe des "chemtrails" », par Agnès Lenoire).