Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Page d'accueil de la chaîne Odysee de La Croix du Sud (capture d'écran du 03/08/2021).

La Croix du Sud est une chaîne francophone qui entend proposer « de l'actualité, du doublage d'actualité et de l'analyse d'actualité. » En réalité, le média partage régulièrement des contenus conspirationnistes, notamment sur la pandémie de Covid-19.

En août 2021, son compte Odysee cumule 25 000 abonnés tandis que son compte Twitter, qui le présente comme un « informateur indépendant » atteint presque les 39 000 abonnés. Quant à sa chaîne YouTube, qui totalisait selon ses dires un peu plus de 76 000 abonnés, elle a été supprimée. La nouvelle compte désormais un peu plus de 7 500 abonnés.

Les vidéos partagées sur Rumble dépasse fréquemment les 40 000 vues. Leurs titres sont d'ailleurs évocateurs : « Les USA nous libèrent de l'État profond », « La dictature en difficulté », « Le Nouvel Ordre Mondial ne gagnera pas », « Pass sanitaire, dictature numérique » ou « Les complotistes avaient (encore) raison », etc.

Les premières vidéos partagées sur la chaîne Rumble sont très liées à la mouvance QAnon. La première d'entre elles, intitulée « En attendant le 3 novembre » (jour de l'élection présidentielle américaine), relève du soutien au président sortant Donald Trump. Les vidéos qui suivent s'inscrivent dans cet horizon trumpiste.

Capture d'écran de la chaîne Rumble de La Croix du Sud

La ligne éditoriale se diversifie progressivement pour se concentrer sur les problématiques liées aux politiques sanitaires, agrégeant par la même occasion un nombre de vues plus important. La première vidéo qui dépasse les 10 000 vues sur Rumble s'intitule ainsi « Bientôt tous piqués ? »

Le site continue néanmoins à partager du contenu pro-Qanon comme en avril 2021 avec la vidéo « Le retour de Trump » vue plus de 34 000 fois.

Sur Twitter, l'animateur de La Croix du Sud partage et relaie du contenu lié à la complosphère francophone, n'hésitant pas à retweeter l'avocat Fabrice Di Vizio, le président du parti Les Patriotes Florian Philippot, le vidéaste Marcel D., l'ancien cadre du Rassemblement National Jean Messiha ou encore d'autres chaînes complotistes comme Jeanne Traduction.

 

(Dernière mise à jour le 03/08/2021)

Depuis quinze ans, Conspiracy Watch contribue à sensibiliser aux dangers du complotisme en assurant un travail d’information et de veille critique sans équivalent. Pour pérenniser nos activités, le soutien de nos lecteurs est indispensable.  

Faire un don !
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2022 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross