Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Eric Chabrière (capture d'écran YouTube, 12/06/2020).

Eric Chabrière est un professeur de biochimie de l'Université d'Aix-Marseille évoluant dans l'entourage de l'infectiologue marseillais Didier Raoult (qu'il qualifie de « chef Gaulois qui lutte contre la dictature médicale »).

Jusqu'à l'été 2021, il était un proche collaborateur du Pr Raoult à l'IHU Méditerranée Infection.

En juin 2020, sur la chaîne YouTube de l'IHU, Chabrière affirme que l'hydroxychloroquine (ou HCQ) n'est pas toxique... sauf pour la spéculation boursière. Le 30 août 2020, il estime que « les controverses sur l'HCQ servent de leurre. Cela occultent [sic] les autres traitements. »

Le 23 mai 2021, il apparaît sur une photo postée sur Instagram, au côté de Roxane Chafei, porte-parole du collectif antivax et antimasques « Les Mamans Louves ».

Le 22 aout 2021, le site complotiste FranceSoir publie une tribune anonyme diffamant plusieurs médecins et chercheurs et se terminant par un appel à leur exécution par décapitation après procès. Eric Chabrière se fait, à plusieurs reprise, le relai de cette tribune, la qualifiant de « dossier brûlant [...] sur l'origine et les responsabilités de la crise ».

Sur son compte Twitter, Eric Chabrière n'hésite pas à relayer des contenus provenant de personnalités ou de sites complotistes. Il a pas exemple partagé des posts de Xavier Azalbert, FranceSoir, Corinne Reverbel, Ilan Gabet, Beatrice Rosen ou encore Idriss Aberkane. Il partage également des articles du blog Le Média en 4-4-2, administré par le soralien Marcel D.

Eric Chabrière s'est également illustré par son implication dans le groupe dit « CIA », décrit par Le Monde comme une boucle de messagerie Twitter privée réunissant Xavier Azalbert, Yanis Roussel (le porte-parole de l'IHU Méditerranée Infection) ainsi qu' « une trentaine d’influenceurs très actifs dans la défense [de Didier Raoult] » et soupçonnée de coordonner des campagnes de cyberharcèlement.

En février 2022, Magali Carcopino-Tusoli, la fille aînée de Didier Raoult (elle est en désaccord total avec son père sur la politique sanitaire), a décidé de citer Eric Chabrière en comparution directe pour « diffamation et injures ». Elle reproche à Chabrière de l'avoir cyberharcelée sur les réseaux sociaux au travers d'un compte sous pseudonyme appelé « Le Professionnel » (@LeProfessionne9), alors qu'elle faisait part de ses doutes au sujet de l'efficacité de la chloroquine comme traitement contre le Covid-19. Ce compte Twitter aujourd'hui suspendu multipliait selon Le Monde des attaques « d’une rare violence » comme, par exemple : « Magali, le vilain petit canard de la famille, démasquée. Dans une famille de chênes brillants, il y a forcément des glands… ». Eric Chabrière est suspecté d'être derrière ce compte car « les heures où les deux comptes postaient étaient superposables [et] que les mêmes fautes de grammaire et d’orthographe émaillaient les tweets des deux comptes ».

Eric Chabrière a également attaqué à plusieurs reprises Elisabeth Bik, ancienne biologiste, consultante aux États-Unis sur les questions d’intégrité scientifique pour des universités et qualifiée par lui de « mercenaire qui n’obéit qu’à l’argent ».

En janvier 2023, le compte Twitter de Chabrière comptabilise un peu plus de 67 000 abonnés.

 

(Dernière mise à jour le 08/01/2023)

Depuis quinze ans, Conspiracy Watch contribue à sensibiliser aux dangers du complotisme en assurant un travail d’information et de veille critique sans équivalent. Pour pérenniser nos activités, le soutien de nos lecteurs est indispensable.  

Faire un don !
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2023 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross