Une nouvelle théorie antisémite du complot se répand ces derniers jours sur le Net : à la veille de la faillite de la banque Lehman, celle-ci aurait transféré 400 milliards de dollars en Israël.

Cette théorie, qui se présente sous la forme d’une information, est déjà reprise sur plusieurs dizaines de sites antisémites et anti-israéliens. D’après elle, d’importants cadres juifs de la banque d’investissement Lehman Brothers auraient transféré l’argent de leurs clients à des banques israéliennes, avec l’intention de s’enfuir en Israël pour profiter de leur méfait sans risquer l’extradition.

Depuis la faillite de la banque Lehman Brothers, fondée aux Etats-Unis en 1850 par des immigrants juifs originaires d’Allemagne, le web est inondé de commentaires antisémites qui accusent les Juifs d’avoir provoqué la crise économique mondiale et qui les désignent comme les grands bénéficiaires du désastre. Ces commentaires sont particulièrement fréquents sur les sites clairement racistes, mais on peut aujourd’hui en trouver sur des sites plus populaires et non idéologiques. Au cours de la dernière quinzaine, la Anti-Defamation League et d’autres organisations internationales de surveillance de l’antisémitisme ont recensé plusieurs centaines de cas semblables.

(…)

Lire la suite sur le site de La Paix Maintenant (tr. fr. : Gérard Eizenberg ; titre original : "Conspiracy theory faults Jews for Lehman Brothers’ collapse").

Lire l’article en version originale sur le site de Ha’aretz.