L'enquête sur la mort de Diana est devenue « une farce et un cirque »
George Foulkes, un Lord travailliste a déclaré que l’enquête judiciaire en cours à Londres était « un exercice inutile » qui examinait une série d’allégations déjà écartées lors de précédentes procédures.

« C’est devenu une farce et un cirque et cela va nuire à la réputation de tout le système judiciaire si cela continue », a-t-il affirmé sur la radio BBC Four.

Dix ans après la mort de la princesse Diana et de son ami Dodi Al-Fayed dans un accident de voiture le 30 août 1997 à Paris, les audiences d’une enquête judiciaire se poursuivent à Londres.

Une enquête de la police britannique et une autre en France ont précédemment conclu à un simple accident provoqué par un chauffeur, Henri Paul, qui conduisait trop vite et était sous l’influence de l’alcool.

Mais le père de Dodi, Mohammed Al-Fayed, clame que le couple a été assassiné dans le cadre d’un complot impliquant les services de renseignements britanniques, inspiré par la famille royale qui aurait été opposée à ce que la mère du futur roi d’Angleterre épouse un musulman.

George Foulkes a expliqué qu’il était inquiet pour les implications de cette enquête sur la sécurité nationale alors que plusieurs membres des services de renseignements doivent témoigner anonymement la semaine prochaine.

« Nous comprenons la douleur de M. Fayed. Mais le fait est qu’il doit à un moment accepter que personne n’a provoqué la mort de son fils et de la princesse Diana ». « C’était un accident (…) pas un complot », a renchérit Dari Taylor, un député travailliste cité par le Times jeudi.

L’ex-secrétaire d’État aux Affaires étrangères Denis McShane estime aussi que Mohammed Al-Fayed « va trop loin ». « Impliquer des serviteurs de ce pays, dont les identités doivent être protégées, dans cette procédure de farce met en danger leur sécurité », observe-t-il.

« Ce n’est pas seulement une farce, c’est un abus de la loi britannique et une scandaleuse et énorme perte d’argent public ».

L’enquête judiciaire qui s’est ouverte il y a trois ans a déjà coûté à ce jour six millions de livres (7,9 millions d’euros).

Source : dépêche AFP du 21 février 2008.

Voir aussi :
* Mort de Lady Diana : théorie du complot écartée
* Mohamed Al-Fayed croit toujours au complot britannique