Les Déconspirateurs – l’émission #01

Les Déconspirateurs – l’émission #01

Chaque semaine, Tristan Mendès France et Rudy Reichstadt décryptent l’actualité « complotiste » avec David Medioni. Au sommaire de ce premier numéro des Déconspirateurs : la Commission Bronner, le déplateformage de RT Deutsch et de Médias-Presse.info, la question de l’infotainment, les violences commises dans le sillage du mouvement antivax et la suppression de la cagnotte d’Alice Pazalmar par HelloAsso.

(Emission enregistrée mardi 12 octobre 2021)

 

Mise à jour du 31/01/2022 (droit de réponse) :

Par lettre recommandée datée du 31 décembre 2021, le conseil de RT France, Me Basile Ader, nous a adressé le droit de réponse suivant :

« L’émission intitulée « Les Déconspirateurs- l’émission #01 » en date du 13 octobre 2021 insinue que la société RT France serait un outil dangereux de propagande de l’Etat russe et serait un soutien des sites complotistes, en diffusant de fausses informations. Ces accusations sont fausses et ne correspondent aucunement à la réalité. RT France ne peut ainsi laisser prospérer ces allégations très graves et entend répondre aux attaques dont elle fait l’objet.

RT France rappelle qu’elle est un média dûment autorisé à diffuser ses programmes suivant une convention conclue avec le CSA, laquelle a été renouvelée en janvier 2021. Celui-ci n’a jamais eu à la sanctionner pour un quelconque manquement aux principes auxquels ses programmes doivent se conformer, notamment d’indépendance. Elle n’a jamais non plus été poursuivie pour avoir diffusé des fausses informations, ni même été condamnée pour des faits de diffamation. Par ailleurs, aucun de ses journalistes – titulaires de la carte professionnelle – ne s’est vu non plus sanctionné à raison de manquements déontologiques.

RT France s’interdit toute censure ou dénaturation de la réalité. Elle ne sert les intérêts d’aucun Etat et d’aucun parti politique.

RT France exerce son activité conformément à une charte de déontologie signée par ses journalistes et à laquelle ils se conforment dans un objectif de pluralisme.

RT France présente ainsi les faits avec rigueur et honnêteté, en prohibant toute diffusion de fausses informations. »

Réponse de notre rédaction :

RT France est la branche française de la chaîne russe RT, financée et contrôlée par gouvernement de la Fédération de Russie.

En 2005, RT était l’un des médias partenaires de la conférence « anti-impérialiste » organisée à Bruxelles par l’auteur conspirationniste français Thierry Meyssan. Plusieurs fois mise en cause pour sa couverture de l’actualité, notamment dans le domaine des relations internationales (Syrie, Ukraine, affaire Skripal, etc.), RT tend souvent ses micros à des pseudo-experts au tropisme conspirationniste très prononcé. Le rapport conjoint du CAPS et de l’IRSEM sur les manipulations de l’information (2018) indique que « ce qui est reproché à RT et à Sputnik n’est pas de faire de la diplomatie publique, mais de manipuler l’information, ce qui n’est pas la même chose ». C’est aussi ce que confirment l’ancienne journaliste de RT America Liz Wahl et la journaliste britannique Sarah Firth.

S’agissant de RT France, elle compte ou a compté parmi son équipe de journalistes des sympathisants du comédien complotiste Dieudonné M’Bala M’Bala comme Jonathan Moadab, ancien blogueur et fondateur des sites complotistes Le Cercle des Volontaires et Agence Info Libre, Kyrill Kotikov ou encore Meriem Laribi.

Fin juin 2018, RT France a reçu un avertissement du CSA pour des « manquements à l’honnêteté, à la rigueur de l’information et à la diversité des points de vue ». La chaîne avait, dans un reportage sur la Syrie diffusé le 13 avril précédent, falsifié la traduction d’un témoin de la Ghouta, lui faisant dire que l’attaque chimique était simulée, alors qu’il parlait de la famine sévissant dans la région. RT France a invoqué par la suite « une erreur purement technique ».

A propos de l'auteur

EN LIBRAIRIE