Mort de la princesse de Galles : Al-Fayed croit toujours au complot
S’exprimant dans le cadre de l’enquête judiciaire à Londres sur la mort de Lady Diana et de Dodi Al-Fayed, leur ancien garde du corps Kieran Wingfield, a raconté aujourd’hui comment il avait quitté son emploi, après avoir refusé de s’exprimer dans une émission télévisée produite par le milliardaire égyptien Mohamed Al-Fayed portant sur l’accident.

« Il n’était pas content du tout, il a commencé à me maudire (…), il était souvent incohérent, il parlait du prince Philip, du gouvernement britannique, il jurait beaucoup », a-t-il dit. « Je pense que si j’étais resté, on m’aurait demandé de faire des choses soutenant la théorie du complot, alors j’ai démissionné », a ajouté M. Wingfield.

Mohamed Al-Fayed, propriétaire du magasin londonien Harrods, est persuadé que le couple a été tué dans le cadre d’un complot ourdi par l’époux de la reine, le prince Philip, pour éviter que Diana, mère d’un futur roi d’Angleterre, n’épouse un musulman.

Source : dépêche AFP du 29 janvier 2008.

Voir aussi :
* Mort de Lady Diana : théorie du complot écartée