Israël : une brochure anti-catholique a circulé au sein de l’armée
Un article du journal israélien Ha’aretz a révélé qu’une brochure présentant le Hezbollah et le Vatican comme des alliés ayant pour but de détruire Israël avait été distribuée dans certaines unités de Tsahal.

Le brûlot conspirationniste, publié par l’Union of Orthodox Jewish Congregations of America, raconte que le Pape et une délégation de cardinaux du Vatican ont organisé pour Hassan Nasrallah, le secrétaire général du Hezbollah, et quelques-uns de ses collaborateurs, une visite au camp d’Auschwitz afin de leur enseigner « comment tuer les Juifs ». Selon ce texte, le Saint-Siège serait le pivot d’un immense complot visant la disparition du peuple juif dont seraient complices l’Union européenne ainsi que certains journalistes de gauche.

Intitulée "On Either Side of the Border" (tr. fr. : "De chaque côté de la frontière"), la brochure se présente comme les confessions d’Avi, un ancien membre de l’organisation chiite libanaise qui se serait converti au judaïsme, abandonnant son prénom musulman, Ibrahim, pour un prénom hébraïque.

Israël : une brochure anti-catholique a circulé au sein de l’armée
Le livre a été préfacé par le grand rabbin de Safed, Shmuel Eliyahu (ci-contre). Israélien francophone, ce dernier est connu pour ses positions extrémistes et anti-arabes. Il avait notamment défendu à ses coreligionnaires de louer des appartements à des Arabes.

David Menahemov, un assistant de Shmuel Eliyahu, soutient qu’« Avi est une personne réelle et [que] tout ce qui est dans le livre est absolument vrai ». « C’est une histoire totalement vraie, je connais le type personnellement. C’est un Arabe qui, même s’il s’est converti, agit encore comme un Arabe (sic). Nous l’avons aidé à l’écrire et à le traduire. Nous n’avons changé que quelques détails pour le protéger lui et sa famille ».

Le porte-parole de l’armée israélienne a indiqué, dimanche 19 juillet, que la brochure avait été retirée de la circulation dès que ses services avaient été avertis de son contenu.

Jean-Marie Allafort, rédacteur en chef d’Un Echo d’Israël, rapproche cette affaire des affabulations du rabbin Shlomo Aviner publiées cette semaine en Israël dans le journal francophone Futé-Magazine : dans un article intitulé « Un document secret au Vatican ! », le directeur de l’école rabbinique Ateret HaCohanim de Jérusalem narre le déroulement d’une réunion qui se serait tenue au lendemain de la visite de Benoît XVI dans l’Etat hébreu et au cours de laquelle des évêques catholiques se seraient réjouis de la Shoah, qualifiant l’Etat juif « d’œuvre satanique ». Pour Allafort, ces affaires « sont symptomatiques des fantasmes qui ont cours dans certains milieux juifs religieux orthodoxes à l’encontre des chrétiens considérés comme une menace permanente pour l’intégrité du peuple d’Israël ».

Pour le politologue Jean-Yves Camus, spécialiste de l’extrême droite et directeur de l’Observatoire des élections israéliennes pour le site Affaires Stratégiques, ces textes sont emblématiques d’« une sorte de paranoïa grandissante, dans le milieu nationaliste religieux le plus radical, à l’encontre de l’islam évidemment, mais aussi des non-juifs en général, des Etats-Unis, et même de l’Etat israélien ».

Sources :
* Ofri Ilani, « Vatican teaching Hezbollah how to kill Jews, says pamphlet for IDF troops », Ha’aretz, 19 juillet 2009.
* « Israël : Une brochure liant Hezbollah et Vatican retirée par l’armée », La Croix/AFP, 19 juillet 2009.
* Jean-Marie Allafort, « Diatribes anti-chrétiennes dans les milieux juifs orthodoxes », Jérusalem & Religions, 19 juillet 2009.