Selon la théorie du complot, le rappeur américain aurait été éliminé par Big Pharma pour l’empêcher de finir un documentaire sur un obscur guérisseur hondurien.

Nommé aux Grammy Awards pour le meilleur album de l’année, Nipsey Hussle – de son vrai nom Ermias Asghedom – a été abattu dimanche 31 mars de six balles devant son magasin de vêtements de Los Angeles, dans le quartier de Hyde Park.

L’auteur du meurtre, Eric Holder, a été arrêté. Les deux hommes, qui ont appartenu à un gang dans le passé, se seraient violemment disputés quelques instants plus tôt.

Mais sur les réseaux sociaux, beaucoup veulent croire à une toute autre version : le musicien, âgé de 33 ans, aurait été éliminé parce qu’il travaillait sur un film documentaire à propos d’Alfredo Bowman, alias le « Dr. Sebi », un célèbre guérisseur d’origine hondurienne mort en 2016 et qui prétendait avoir trouvé, entre autres, un remède contre le sida.

Selon plusieurs vidéos postées sur YouTube, cumulant des centaines de milliers voire des millions de vues, la mort de Nipsey Hussle serait ainsi due à un complot impliquant, à des degrés divers, le gouvernement, l’industrie pharmaceutique ou encore les Illuminati, une prétendue société secrète qui contrôlerait le monde.

Pour YouTube, qui estime que « la fausse information n’est pas nécessairement une infraction, sauf si elle franchit la ligne de l’incitation à la haine, au harcèlement, à la violence ou l’escroquerie », ces vidéos n’enfreignent pas les conditions d’utilisation de sa plateforme.

Sur quoi la théorie du complot se fonde-t-elle ?

On peut répertorier au moins trois arguments conspirationnistes différents autour du meurtre de Nipsey Hussle :

  • La mort supposée suspecte du Dr. Sebi.
  • La prétendue persécution qu’aurait subi le Dr. Sebi durant sa vie par les lobbies pharmaceutiques qui souhaitaient dissimuler au public ses découvertes.
  • Le caractère énigmatique du dernier tweet du rappeur peu avant son assassinat dans lequel il écrit : « Avoir des ennemis puissants est une bénédiction ».

Le nom du guérisseur s’est ainsi rapidement retrouvé parmi les sujets les plus discutés sur Twitter. De nombreux tweets parlent du « décès mystérieux » du Dr. Sebi, de « drôle de coïncidence » quant à la mort de Nipsey Hussle, tandis que certains relient la disparition du rappeur à celle de la chanteuse Lisa Lopes plus connue sous le nom de Left Eye. Cette dernière est morte en 2002 dans un accident de voiture après avoir rendu visite au Dr. Sebi au Honduras.

Qui est le Dr. Sebi ?

Né en 1933 au Honduras, Alfredo Bowman, plus connu sous le nom de Dr. Sebi, s’est auto-proclamé guérisseur et herboriste. Il prétendait avoir mis au point un remède miraculeux à base de plantes qui pouvait soigner diverses maladies comme l’arthrose, l’asthme, le cancer, le sida, ou encore le diabète.

Ne possédant aucun diplôme de médecine, et n’ayant jamais fait d’études dans ce domaine, Bowman réussit tout de même à empocher beaucoup d’argent grâce à de nombreux encarts publicitaires qu’il fit placer dans différents journaux. Sa renommée l’amena ainsi à compter Michael Jackson, Eddie Murphy et John Travolta parmi ses clients.

“DR SEBI on The Rock Newman Show” (capture d’écran YouTube, 23 octobre 2015)

En 1987, après qu’il a déclaré dans une publicité « le sida a été guéri », l’Etat de New-York le poursuit pour « fausses affirmations médicales ». « Pour 500 dollars la visite, Bowman racontait à ses patients qu’il les guérirait du sida et d’autres maladies. La “cure miraculeuse” est en réalité un mélange de plusieurs plantes, remède déclaré thérapeutique par l’institut de recherche de Bowman, l’USHA » peut-on lire dans l’acte d’accusation.

Inculpé par la suite pour pratique non-autorisée de la médecine, Bowman a été déclaré non coupable par le jury qui a déterminé que le procès n’avait pas réussi à prouver que l’auto-proclamé guérisseur avait établi des diagnostics ou prescrit des substances médicamenteuses.

En 2016, le Dr. Sebi se fait arrêter au Honduras pour blanchiment d’argent. Il contracte une pneumonie en prison et décède en route vers l’hôpital des suites de sa maladie, le 6 août 2016. Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances exactes de sa mort : contrairement à ce que pensent ses partisans, aucune preuve d’un acte criminel n’a été trouvée.

« Ils ne peuvent pas tous nous tuer »

Nipsey Hussle, de son côté, n’a a priori rien à voir avec l’herboriste. Mais il semble que le musicien se soit laissé convaincre par les affirmations du guérisseur, bien que ce dernier n’ait jamais apporté aucune preuve de ses élucubrations. Dans une chanson « Blue Laces 2 », Nipsey Hussle déclarait ainsi « They killed Dr Sebi, he was teaching health » (« IIs ont tué le Dr Sebi, il enseignait la santé »).

Le rappeur prévoyait donc de faire un documentaire sur le procès de Bowman dans les années 80. A l’annonce de sa mort, l’acteur Nick Cannon a indiqué qu’il le finirait à a sa place. Sur Instagram, il a publié plusieurs vidéos de l’herboriste hondurien accompagnées de la légende suivante : « Can’t Kill Us ALL!!! » (« Ils ne peuvent pas tous nous tuer  ! »). De quoi remettre une pièce dans la machine des théories du complot.

 

Voir aussi :

Théorie du complot sur la mort de Bob Marley : le site de Sean Adl-Tabatabai a encore frappé