[LU SUR LE WEB] Une communauté hétéroclite d’internautes baptisés les “gentils virus” mène une campagne sur internet pour une refondation démocratique passant par le tirage au sort des constituants. Influencés principalement par Etienne Chouard, ils se confondent de l’extérieur avec ses relais d’extrême droite. Analyse d’une contagion pas si bienveillante.

La vidéo de son passage à Ce Soir (ou jamais!) le 5 septembre a recueilli des millions de vues, et défilé sur d’innombrables timelines sur Twitter et Facebook. Etienne Chouard n’est pourtant a priori pas une star, et la teneur de ses propos – dénonçant le système représentatif, censé reproduire la domination de l’oligarchie sur le peuple – pas franchement consensuelle. Comment expliquer alors ce succès ? […]

Lire la suite sur le site des Inrocks.

Voir aussi :
* Le discours trouble d’Etienne Chouard contre les “1% qui se gavent” (L’Express, 17 novembre 2014)
* Bon, ben puisque Chouard ne répond pas, parlons de son blog (Reflets.info, 24 janvier 2013)