Beaucoup de gens continuent de croire que le premier pas de l’homme sur la Lune le 21 juillet 1969 est une mise en scène. Mais à qui cette rumeur profite-t-elle vraiment ? .

Crédits : Vox.com/Sarah Lawrence (détail)

La première étape sur la voie de la guérison consiste à admettre que plus vous écoutez les théories du complot sur l’alunissage, plus vous commencez à les croire.

Ce qui finalement a eu raison de moi, ce sont les réticules de cadrage, ces croix destinées, en optique, à améliorer la précision de la visée. Les réticules ! Le mot lui-même semble renvoyer à un tableau de bord couvert d’une toile de fil rouge à la manière d’un laser. Mais allez donc m’expliquer pourquoi certains réticules apparaissaient derrière les objets sur les photos de la NASA de l’atterrissage sur la Lune ? Vous ne pouvez pas !

En fait si, vous pouvez. Vous pouvez également réfuter littéralement chaque argument complotiste concernant l’événement – il en existe plusieurs dizaines. Le 21 juillet 1969, Neil Armstrong a été le premier homme à poser le pied sur la Lune. Nous en avons une preuve irréfutable. Pourtant, entre 6 et 20% des Américains, selon les sources, ne croient pas que cela soit réellement arrivé. 5 autres pour cent (ce qui est déconcertant) ont déclaré dans un sondage Gallup de 1999 qu’ils étaient « indécis » [en France, selon l’enquête Ifop de décembre 2018 pour Conspiracy Watch et la Fondation Jean-Jaurès, 9% des Français adhèrent à cette théorie du complot ; 18% sont indécis – ndlr].

Mais la théorie de la mise en scène persiste depuis des décennies, simplement parce que si on n’y réfléchit pas trop, elle semble assez logique. L’explication est là : les États-Unis voulaient vraiment supplanter l’Union soviétique sur la Lune et le succès de Spoutnik (1957) a forcé la NASA à passer à l’action. La technologie était là (malgré le démenti apporté par la séquence suivante), car 2001 : Odyssée de l’espace était sorti un an auparavant et montrait des images réalistes d’une simulation de l’espace en studio.

De plus, l’exploit paraissait physiquement impossible : la ceinture de radiations de Van Allen ne tuerait-elle pas les astronautes avant leur arrivée sur la Lune ? (Non, car le vaisseau spatial ne l’a parcourue que pendant quelques heures, et pas quelques jours). Et comment les ordinateurs des années 1960 étaient-ils censés lancer une fusée sur une distance de 239 000 km ? N’étaient-ils pas juste des calculatrices ? Tout semble faux !

Et puis il y a l’évidence physique douteuse de l’alunissage, qui a été disséquée par les théoriciens du complot pendant des décennies. Sur les photos, les ombres apparaissent sous plusieurs angles ; or, ne devrait-il pas y avoir une seule source de lumière dans l’espace, le Soleil ? Pourquoi le drapeau américain flotte-t-il alors qu’il n’y a pas de vent dans le vide ? Pourquoi n’y a-t-il pas un cratère à l’endroit où le module lunaire a aluni ? Pourquoi les bottes des astronautes laisseraient-elles des traces de pas alors qu’il n’y a pas d’eau sur la Lune ? Et qu’en est-il des réticules de cadrage ? Les réticules !!!

Ceci n’est qu’un échantillon des preuves censées établir que l’alunissage a été mis en scène. Toutes ont été débunkées, à plusieurs reprises, depuis des décennies. Et pourtant, depuis les années 1970, il y a toujours eu une effervescence autour de la Lune, des livres aux documentaires, en passant par les vidéos sur YouTube. Quelqu’un doit bien tirer profit du fait d’insister sur la circonstance que Neil Armstrong et Buzz Aldrin n’auraient jamais marché sur la Lune ? Sinon, pourquoi tant de gens le croiraient-ils encore ?

Au commencement, un livre auto-édité

Pour comprendre qui gagne de l’argent avec les théories du complot sur l’alunissage, il faut remonter dans l’histoire, en commençant par le premier livre majeur écrit à ce sujet. Il s’agit de Nous ne sommes jamais allés sur la Lune. Sous-titré : « Les trente milliards de dollars américains », ce texte a été écrit en 1976 par un dénommé Bill Kaysing (1922-2005) qui, selon un site web en son hommage, BillKaysing.com, est aussi unanimement considéré comme le père des théories du « Moon Hoax ».

La justification de son expertise sur le sujet reposait sur le fait qu’au début des années 1960, il avait travaillé comme rédacteur technique pour Rocketdyne, une société de conception et de production de fusées, et prétendait que cette activité lui avait donné accès à des documents prouvant que la mission Apollo était un canular.

Mais comme Kaysing a auto-édité son livre fondateur, il est impossible de savoir combien il a réellement gagné en inventant l’une des théories du complot les plus populaires de tous les temps. Il a passé le reste de sa vie à participer à des émissions-débats, probablement pour de modestes sommes d’argent, puis il a écrit et publié lui-même d’autres livres tel que Comment bien manger pour un dollar par jour ? Kaysing a également critiqué les grandes firmes et « Madison Avenue » [allusion à l’industrie de la publicité – ndlr], et il a défendu les sans-abris, selon le site internet qui lui est consacré.

Le livre Nous ne sommes jamais allés sur la Lune est actuellement vendu sur Amazon au prix plutôt élevé de 44,99 dollars, bien qu’il s’agisse également du 921 946e livre le plus populaire sur le site Web… ce qui n’est pas très populaire. Quelqu’un gagne de l’argent, cependant, mais ce n’est pas Kaysing ; il s’agit plutôt de CreateSpace Independent Publishing Platform, une plateforme d’auto-édition, propriété d’Amazon.

Les gains sont probablement négligeables. Mais une partie au moins participe du chiffre d’affaire d’Amazon !

Une affaire rentable pour une chaîne de télévision

Un des programmes télé dans lesquels Kaysing est apparu est une émission spéciale diffusée en 2001 sur Fox TV, intitulée « Théorie du complot : avons-nous atterri sur la Lune ? ». L’émission répondait à cette question par un « non » massif. Des « preuves » ont été présentées suggérant que la NASA avait simulé l’alunissage, et ont répandu un doute considérable au sein du public. En 2002, l’un des théoriciens du complot présent dans l’émission de Fox News a harcelé Buzz Aldrin dans la rue, lui demandant de jurer sur la Bible qu’il était réellement allé sur la lune. Aldrin lui a alors asséné un coup de poing au visage.

Des responsables de la Fox ont affirmé au Deseret News, un journal de Salt Lake City, qu’après la diffusion de « Avons-nous atterri sur la Lune ? », le scepticisme américain relatif à l’alunissage avait augmenté de 20%, puis l’émission Today a lancé un débat à ce sujet. Mais la Fox a-t-elle gagné de l’argent ?

Le même article indique que l’émission de 47 minutes a rassemblée 15 millions de téléspectateurs, ce qui s’est traduit par environ 13 minutes de publicité sur un créneau d’une heure. Aujourd’hui, les émissions qui attirent 15 millions de téléspectateurs sont les plus grosses. Prenons l’exemple de la série à succès NCIS sur CBS, qui a rassemblée plus de 15 millions de téléspectateurs au cours de la saison 2018-1919. Un spot publicitaire de 30 secondes pour NCIS, en 2018, coûtait environ 136 000 dollars, selon Ad Age, un magazine spécialisé dans la publicité. En 2001, cela représentait 96 074,10 dollars qu’il faut multiplier par 26 [26 fois 30 secondes], pour un total de 13 minutes de publicité, soit 2 497 926,60 dollars. Bien que très imparfait, ce calcul est parlant.

Gains : au moins deux millions de dollars pour la Fox … et finalement pour Rupert Murdoch (pour qui cela représente assez peu d’argent).

Les « truthers », ces adeptes de la « vérité », gagnent-ils de l’argent sur YouTube ?

Même si bon nombre des véritables truthers apparus dans des émissions télévisées et des documentaires au cours des années 1990 et au début des années 2000 sont maintenant décédés, il doit exister une nouvelle génération d’adeptes sur la plateforme complotiste la plus conviviale du XXIe siècle… non ?

C’est faux, bien qu’il s’agisse peut-être d’un phénomène plus récent. Maintenant que des personnes radicalisées ont commis des crimes filmés et diffusés sur YouTube, l’entreprise a recommandé de réduire le nombre de vidéos de théories du complot. Les personnes qui expriment des doutes en vidéos sur des événements au sujet desquels existe un consensus se voient adjoindre une zone de texte informative renvoyant à d’autres sources. C’est pourquoi pratiquement toutes les vidéos de YouTube sur le « Moon Hoax » contiennent l’avertissement suivant :

De plus, il est de plus en plus difficile de s’enrichir avec les publicités sur YouTube. La plupart des vidéos conspirationnistes sur l’alunissage sont pratiquement inoffensives compte tenu de leur faible valeur ajoutée ou de l’absence de vues substantielles, à l’instar de mon exemple préféré : un gars portant des lunettes de soleil et un gilet jaune, qui feuillette le numéro de National Geographic sur l’alunissage (coïncidence amusante, la publicité sur laquelle je suis tombée juste avant le déclenchement de la vidéo vantait une MasterClass avec l’astronaute de la NASA Chris Hadfield).

Il existe une exception à cela : Shane Dawson, qui cumule 22 millions d’abonnés sur YouTube, en partie en créant des vidéos de théories du complot destinées aux adolescents et aux enfants. Sa vidéo sur l’alunissage, qui a fait 7 millions de vues, ne dit pas qu’il pense que la NASA a inventé l’atterrissage sur la Lune. Mais il admet que c’est ce qui a suscité son intérêt pour les théories du complot.

Après avoir présenté toutes les preuves, il déclare : « Ce n’est pas un choc, car le gouvernement simule tellement de merde. Je veux dire, nous avons parlé du 11-Septembre, nous avons parlé des acteurs de crise. Pourquoi l’alunissage ne serait-il pas un faux ? Pourquoi ne ferions-nous pas semblant, juste pour dominer les autres pays ? Cela conduit à s’interroger : sommes-nous déjà allés sur la Lune ? »

Cette vidéo rapporte de l’argent à Dawson – il y a des annonces publicitaires, et il n’y a notamment pas d’encart de mise en garde pour Apollo 11 de YouTube dans la description. Selon Social Blade, qui suit les statistiques et les revenus estimés de youtubeurs influents, une vidéo de 7 millions de vues lui rapporterait entre 3 500 et 28 000 dollars, en fonction des revenus publicitaires.

Gains : entre 3 500 et 28 000 dollars.

On dirait que l’argent continue d’affluer ! Hmm !

Le youtubeur moyen n’est cependant pas Shane Dawson. Dawson semble être l’un des rares vidéastes à gagner de l’argent grâce aux théories du complot relatives à la théorie du complot sur le premier pas de l’homme sur la Lune. Mais, de manière significative, sa vidéo sur le sujet est loin d’être sa vidéo complotiste la plus regardée. On ne peut donc pas dire que Dawson gagne sa vie grâce à la théorie sur l’alunissage.

Comme dans la plupart des économies, cette vidéo draine l’argent jusqu’au sommet : les plus grosses librairies (Amazon), les plus gros réseaux de télévision (Fox) et les plus gros youtubeurs (Dawson). Ce qui signifie que ceux qui profitent le plus des personnes qui adhèrent à une telle théorie du complot sont ceux qui ont déjà le pouvoir ! C’est peut-être pour cette raison que certains de nos truthers les plus visibles figurent parmi les plus grandes célébrités : Kyrie Irving, Steph Curry (bien qu’il ait dit plus tard qu’il plaisantait), Frank Ocean [dans son morceau « We All Try », le chanteur dit : « Je ne crois pas que notre drapeau national soit sur la Lune » – ndlr], Whoopi Goldberg, Marion Cotillard.

Pendant ce temps, de vrais croyants comme Bill Kaysing et ses homologues des temps modernes tels que Martin Kenny et Aron Ranen, le réalisateur de Did We Go?, apparaissent probablement pour des sommes dérisoires dans des documentaires et des spots télévisés dans lesquels ils pourraient faire passer Glenn Beck [un animateur vedette de la chaîne conservatrice Fox News – ndlr] pour quelqu’un de rationnel. On pourrait soutenir que ce ne sont que de petits fantassins dans la guerre que mène le Système pour laver les cerveaux des Américains en leur faisant croire que nous ne sommes pas allés sur la Lune.

Je suis à présent une théoricienne du complot

C’est évidemment une théorie du complot en soi. Mais c’est celle à laquelle, tout comme le « Moon Hoax », je commence à croire. Peut-être que la question n’est plus « sommes-nous allés sur la lune ? » mais : « qui en tire avantage en suggérant que nous ne l’avons pas fait ? »

Suis-je une théoricienne du complot ou est-ce que perpétuer ces théories à la manière d’un divertissement est un danger beaucoup plus grand pour la société ?

Reprenons les faits : le 21 juillet 1969, le module lunaire d’Apollo 11 a atterri sur la Lune. Aujourd’hui, 50 ans plus tard, nous vivons dans un monde où les gens, motivés par leur croyance dans les théories du complot, menacent d’en tuer d’autres, dans un pays dont le président a propagé plus d’une douzaine de ces théories comme s’il s’agissait de faits réels.

Les théories se sont tellement banalisées dans la deuxième moitié des années 2010 que les plus populaires impliquent des fantasmes comme un réseau secret de célébrités toutes-puissantes, un réseau de pédophilie dirigé par des politiciens démocrates. Sans parler de la théorie de la Terre plate. Ce sont des choses véritablement folles à croire mais elles surviennent en fait au moment où un « fait » en est venu à signifier ce que chacun a envie de croire.

Personnellement, je ne pense pas, cependant, que la théorie du « Moon Hoax » soit appelée à devenir très populaire à notre époque, et voici pourquoi : l’alunissage n’a rien à voir avec vous ou moi. Cela n’implique pas directement le « moi », qui est le sujet de prédilection de tous les êtres humains. Les affirmations selon lesquelles les vaccins sont à l’origine de l’autisme ou qu’un légume est en train de semer le chaos dans le ventre des Américains ou que mettre un œuf à 66 dollars dans le vagin « régulera vos hormones » sont bien entendu des âneries. Mais les croire nous permet de dépenser plus d’énergie mentale sur nous-mêmes, ce que nous aimons beaucoup faire.

Ces croyances deviennent également partie intégrante de nos identités. Vous devenez quelqu’un qui « ne peut pas manger du maïs » ou qui fait un choix « courageux » pour ses enfants, même si ce choix met des personnes en danger.

Comparé à toutes ces choses, la croyance que l’alunissage a été tourné dans un studio d’Hollywood paraît plutôt étrange. Comme c’est mignon, une théorie qui ne fera probablement jamais de mal à personne ! Peut-être qu’au moment du cinquantième anniversaire de l’alunissage de la NASA, nous pouvons comprendre cette théorie du complot sur l’alunissage pour ce qu’elle fut : un divertissement essentiellement inoffensif, qui a peut-être également conduit à la normalisation des théories du complot en général, ce qui est néfaste.

Quoi qu’il en soit, le 21 juillet 1969, le module lunaire Apollo 11 a atterri sur la Lune. Un point c’est tout !

 

Source :