Erdogan, l'avortement et le complot contre la démographie turque
Le droit à l’avortement résulte-t-il d’un sorte de complot destiné à saper la vitalité démographique de la Turquie ? C’est ce que semble penser Recep Tayyip Erdogan.

Vendredi dernier, au cours d’une conférence sur la démographie, le Premier ministre turc a déclaré : « Je m’oppose aux naissances par césarienne et aux avortements, et je sais que c’est pratiqué à dessein. Ce sont des mesures destinées à empêcher la population de ce pays de s’accroître. Je vois l’avortement comme un meurtre ». Des propos qui ont suscité un tollé dans les rangs des associations féministes turques.

L’avortement est légal en Turquie depuis 1983.

Sources : AFP / Le Monde, 29 mai 2012.

Voir aussi :
* Le ministre turc de l’économie accuse les Français de déstabiliser son pays
* Wikileaks : comment la théorie du complot ”sioniste” se répand sur le web