Dan Brown décrypté
L’adaptation cinématographique du roman de Dan Brown, Anges & démons, va sortir en France le 13 mai. Moins sulfureux que le Da Vinci Code, l’ouvrage malmène néanmoins quelque peu l’Eglise et le Vatican. Des spécialistes ont décortiqué son intrigue…

Annoncé à grand fracas de bandes-annonces, Anges & Démons arrive sur nos écrans de cinéma la semaine prochaine, avec la ferme intention de remporter un succès comparable au fameux Da Vinci Code. Cette première adaptation du sulfureux thriller américain de Dan Brown avait enregistré plus de 4 millions d’entrées, rien qu’en France.

Agitant les mêmes ingrédients que le Da Vinci Code, cette fois-ci, l’enquête se déroule dans la cité du Vatican, et c’est la papauté qui est ébranlée… Alors, faut-il voir dans Anges & Démons, comme beaucoup l’avaient déjà perçu dans le Da Vinci Code, une attaque en règle contre l’Eglise ? Pour Victor Loupan et Alain Noël, auteurs d’Anges & démons, l’enquête (Presses de la Renaissance, 2009), la réponse est clairement « oui ».

Le problème du roman, soulignent-ils, est que de très nombreux lecteurs, passé le plaisir de suivre une histoire pleine de suspense, laissent le doute les envahir : « Ne trouverait-on pas quelques vérités cachées dans les livres de Dan Brown ? » Or, accusent les auteurs au fil de leur contre-enquête, les invraisemblances, les erreurs historiques et les approximations sont légions et finissent par donner une image de l’Eglise très négative. Elle est coupable d’éliminer depuis des siècles tous ceux qui ne pensent pas comme elle et apparaît comme une institution totalement dépassée par la science.

Lire la suite sur le site du Pélerin.

Voir aussi :
* Dan Brown, romancier conspirationniste, par Pierre-André Taguieff
* "Anges et Démons", un film conspirationniste ?, sur le site des Observateurs (France 24)