Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme

🔴 Conspiracy News #23.2024

Publié par La Rédaction09 juin 2024

L’actu de la semaine décryptée par Conspiracy Watch (semaine du 03/06/2024 au 09/06/2024).

CONSPIZAP. Qu'ils voient une mise en scène derrière la conquête de la lune ou qu'ils nient la réalité de la pandémie de Covid-19, les conspirationnistes n'ont pas de limite : en quelques minutes, le CONSPIZAP propose une sélection du pire de ce que notre équipe a vu passer au cours du mois de mai 2024 (source : Conspiracy Watch, 3 juin 2024).

CITOYENS SOUVERAINS. En mars dernier, dans une vidéo devenue virale, un couple refusait de se soumettre à un contrôle de gendarmerie, en objectant qu’ils étaient des « Êtres souverains » et en défiant l’autorité par une phrase : « On ne contracte pas ! ». Refusant de reconnaître la police et les administrations, définissant la France comme une « entreprise privée », ils tentent de se défaire de tout ce qui les lie à l’État. De la Drôme à l’Écosse, l'émission de France 2 Envoyé Spécial (en replay) a plongé dans cette mouvance complotiste née aux États-Unis dans les années 1970 (source : Envoyé spécial/X, 4 juin 2024).

ISRAËL. Selon des médias israéliens et américains, l’État d’Israël aurait organisé une campagne d'influence secrète visant des élus américains noirs et des jeunes progressistes après l’attaque du 7 octobre. L’opération visait notamment à donner de la visibilité aux élus favorables aux positions de l’État hébreu, surtout au sein de la communauté afro-américaine, la plus encline à adopter le point de vue pro-palestinien. Même si le New York Times note que cette campagne n'a pas généré une grande audience en ligne, il apparaît que de faux comptes auraient été utilisés pour diffuser sur les réseaux sociaux des contenus pro-israéliens, antipalestiniens et antimusulmans (source : Courrier international, 5 juin 2024).

INGÉRENCE RUSSE. Selon un observatoire de Microsoft, la Russie a augmenté l'ampleur de sa campagne de désinformation ciblant les Jeux olympiques de Paris, qui vise notamment à faire monter les craintes d'actes violents durant l'événement. Moscou a réagi en niant toute ingérence et en dénonçant une « campagne russophobe dans les médias » (source : France 24, 4 juin 2024). L’ambassade de Russie en Afrique du Sud a relayé sur les réseaux sociaux la vidéo d’un soldat « français » dont il est dit qu’il aurait été arrêté lors d’un affrontement avec l’armée russe dans la région de Kharkiv (Ukraine). L’ambassade de France en Afrique du Sud s’est moquée d’une mise en scène grossière, publiée au moment où les partenaires européens discutent un projet de coalition européenne d’instructeurs militaires destiné à former les troupes ukrainiennes (source : Conspiracy Watch, 6 juin 2024).

En outre, samedi, le média public suédois SVT Nyheter a révélé qu'une campagne de désinformation pro-russe avait diffusé 2000 faux articles de presse sur X dans le but de favoriser les formations d’extrême-droite lors des élections européennes (source : David Colon/X, 8 juin 2024).

ANTHONY FAUCI. Le Dr Anthony Fauci, qui a dirigé pendant 38 ans l'Institut national des allergies et des maladies infectieuses (NIAID) américain avant de prendre sa retraite fin 2022, a témoigné lundi 3 juin devant une sous-commission de la Chambre des représentants consacrée aux origines de la pandémie de Covid-19. La sous-commission l'a interrogé sur des courriels privés dont il ressort que des responsables des National Institutes of Health (NIH) ont tenté d'éluder des demandes de communication de documents au titre du Freedom of Information Act. Fauci a décrit le harcèlement et les menaces de mort que lui et sa famille (dont ses trois filles) ont reçus après avoir été vilipendés par de nombreux élus républicains en raison de ses positions sur la pandémie et de sa défense des vaccins anti-Covid.

Comparé au médecin nazi Josef Mengele, il a été accusé sans preuve d'être impliqué dans une opération de dissimulation des origines du Covid-19. Il a aussi fait l'objet d'un livre conspirationniste publiée par l'actuel candidat aux présidentielles américaines Robert F. Kennedy Jr et intitulé The Real Anthony Fauci. Au cours de son audition, Anthony Fauci a nié catégoriquement avoir supprimé l'hypothèse selon laquelle le Covid-19 proviendrait d'un échappement de laboratoire (source : Reuters, 4 juin 2024). Il a au contraire répété que, selon lui, cette thèse était distincte d'une théorie du complot :

« J'ai également été très, très clair − et je l'ai dit à plusieurs reprises − : je ne pense pas que le concept d'une fuite de laboratoire soit en soi une théorie du complot. [...] Ce qui est conspirationniste, c'est le genre de déformation de ce sujet particulier, comme s'il s'agissait d'un échappement de laboratoire, et que j'avais été parachuté à la CIA comme Jason Bourne pour dire à la CIA qu'elle ne devrait vraiment pas parler d'une fuite de laboratoire ».

De plus, à la question de l'élue républicaine Nicole Malliotakis lui demandant combien il avait touché de royalties de la part de l'industrie pharmaceutique depuis le début de la pandémie, le médecin a répondu : « Seulement 122 dollars pour un anticorps monoclonal que j'ai fabriqué il y a 27 ans » (source : Maître Eolas/X, Eric Feigl-Ding/X, 3 juin 2024).

Devenu de longue date l'une des bêtes noires des partisans de Donald Trump, Anthony Fauci a également été attaqué par Elon Musk. Le  propriétaire de X lui reproche d’être responsable de la mort de millions de gens (source : Tristan Mendès France/X, 8 juin 2024). En réalité, selon les estimations de Peter Hotez reprises par Anthony Fauci lors de son audition, environ 200 000 Américains auraient péri du fait de la désinformation anti-vaccinale (source : Peter Hotez/X, 3 juin 2024).

AKHENATON. Le chanteur du groupe de rap IAM s’est illustré ces dernières années par des prises de positions complotistes, dans le contexte de la crise sanitaire, de la guerre Russie-Ukraine mais aussi Israël-Hamas. Akhenaton vient de récidiver par un tweet établissant un lien de causalité entre l’ensemble de ces crises et s'interrogeant : « pourquoi ils essaient de déclencher un conflit au moyen-orient (sic), un conflit en Europe, en Ukraine et en Russie et de terroriser le monde avec un autre virus » (source : Conspiracy Watch/X, 6 juin 2024).

EUROPÉENNES. Les petites listes ont été nombreuses lors du scrutin européen du 9 juin. La multiplicité de ces candidatures de témoignages leur assure une visibilité médiatique inespérée. Elle dit beaucoup sur l'imprégnation conspirationniste de notre vie politique. Conspiracy Watch a passé au peigne fin plusieurs de ces petites listes, refuges des complotistes (source : Conspiracy Watch, 9 juin 2024).

PASCAL NAJADI. Figure de la complosphère QAnon (il est apparu dans plusieurs médias conspirationnistes dont FranceSoir) et banquier d’affaires à la retraite, Pascal Najadi relaie des contenus d’extrême droite depuis des années. Désormais, il appelle au meurtre des Juifs et affirme qu’il est la réincarnation du président américain John Fitzgerald Kennedy. Plusieurs des adeptes de Romana Didulo, l'auto-proclamée « Reine du Canada », souscrivent à l'idée que JFK « parle à travers Pascal [Najadi] »... (source : Tribune de Genève, 8 juin 2024 ; Tristan Mendès France/X, 4 juin 2024 ; Christine Sarteschi/X, 3 juin 2024).

DÉMOCRATIE. Rudy Reichstadt est l'invité des Grands entretiens de Mazarine Pingeot. Il montre comment l’espace public et l’idée même d’une réalité commune sont mis à mal par la viralité des théories complotistes (source : LCP, 7 juin 2024).

Cet article est en accès libre.
Pour qu’il le reste, Conspiracy Watch a besoin de vous.
Je suis d'accord, je fais un don
je continue ma lecture

CONSPIZAP. Qu'ils voient une mise en scène derrière la conquête de la lune ou qu'ils nient la réalité de la pandémie de Covid-19, les conspirationnistes n'ont pas de limite : en quelques minutes, le CONSPIZAP propose une sélection du pire de ce que notre équipe a vu passer au cours du mois de mai 2024 (source : Conspiracy Watch, 3 juin 2024).

CITOYENS SOUVERAINS. En mars dernier, dans une vidéo devenue virale, un couple refusait de se soumettre à un contrôle de gendarmerie, en objectant qu’ils étaient des « Êtres souverains » et en défiant l’autorité par une phrase : « On ne contracte pas ! ». Refusant de reconnaître la police et les administrations, définissant la France comme une « entreprise privée », ils tentent de se défaire de tout ce qui les lie à l’État. De la Drôme à l’Écosse, l'émission de France 2 Envoyé Spécial (en replay) a plongé dans cette mouvance complotiste née aux États-Unis dans les années 1970 (source : Envoyé spécial/X, 4 juin 2024).

ISRAËL. Selon des médias israéliens et américains, l’État d’Israël aurait organisé une campagne d'influence secrète visant des élus américains noirs et des jeunes progressistes après l’attaque du 7 octobre. L’opération visait notamment à donner de la visibilité aux élus favorables aux positions de l’État hébreu, surtout au sein de la communauté afro-américaine, la plus encline à adopter le point de vue pro-palestinien. Même si le New York Times note que cette campagne n'a pas généré une grande audience en ligne, il apparaît que de faux comptes auraient été utilisés pour diffuser sur les réseaux sociaux des contenus pro-israéliens, antipalestiniens et antimusulmans (source : Courrier international, 5 juin 2024).

INGÉRENCE RUSSE. Selon un observatoire de Microsoft, la Russie a augmenté l'ampleur de sa campagne de désinformation ciblant les Jeux olympiques de Paris, qui vise notamment à faire monter les craintes d'actes violents durant l'événement. Moscou a réagi en niant toute ingérence et en dénonçant une « campagne russophobe dans les médias » (source : France 24, 4 juin 2024). L’ambassade de Russie en Afrique du Sud a relayé sur les réseaux sociaux la vidéo d’un soldat « français » dont il est dit qu’il aurait été arrêté lors d’un affrontement avec l’armée russe dans la région de Kharkiv (Ukraine). L’ambassade de France en Afrique du Sud s’est moquée d’une mise en scène grossière, publiée au moment où les partenaires européens discutent un projet de coalition européenne d’instructeurs militaires destiné à former les troupes ukrainiennes (source : Conspiracy Watch, 6 juin 2024).

En outre, samedi, le média public suédois SVT Nyheter a révélé qu'une campagne de désinformation pro-russe avait diffusé 2000 faux articles de presse sur X dans le but de favoriser les formations d’extrême-droite lors des élections européennes (source : David Colon/X, 8 juin 2024).

ANTHONY FAUCI. Le Dr Anthony Fauci, qui a dirigé pendant 38 ans l'Institut national des allergies et des maladies infectieuses (NIAID) américain avant de prendre sa retraite fin 2022, a témoigné lundi 3 juin devant une sous-commission de la Chambre des représentants consacrée aux origines de la pandémie de Covid-19. La sous-commission l'a interrogé sur des courriels privés dont il ressort que des responsables des National Institutes of Health (NIH) ont tenté d'éluder des demandes de communication de documents au titre du Freedom of Information Act. Fauci a décrit le harcèlement et les menaces de mort que lui et sa famille (dont ses trois filles) ont reçus après avoir été vilipendés par de nombreux élus républicains en raison de ses positions sur la pandémie et de sa défense des vaccins anti-Covid.

Comparé au médecin nazi Josef Mengele, il a été accusé sans preuve d'être impliqué dans une opération de dissimulation des origines du Covid-19. Il a aussi fait l'objet d'un livre conspirationniste publiée par l'actuel candidat aux présidentielles américaines Robert F. Kennedy Jr et intitulé The Real Anthony Fauci. Au cours de son audition, Anthony Fauci a nié catégoriquement avoir supprimé l'hypothèse selon laquelle le Covid-19 proviendrait d'un échappement de laboratoire (source : Reuters, 4 juin 2024). Il a au contraire répété que, selon lui, cette thèse était distincte d'une théorie du complot :

« J'ai également été très, très clair − et je l'ai dit à plusieurs reprises − : je ne pense pas que le concept d'une fuite de laboratoire soit en soi une théorie du complot. [...] Ce qui est conspirationniste, c'est le genre de déformation de ce sujet particulier, comme s'il s'agissait d'un échappement de laboratoire, et que j'avais été parachuté à la CIA comme Jason Bourne pour dire à la CIA qu'elle ne devrait vraiment pas parler d'une fuite de laboratoire ».

De plus, à la question de l'élue républicaine Nicole Malliotakis lui demandant combien il avait touché de royalties de la part de l'industrie pharmaceutique depuis le début de la pandémie, le médecin a répondu : « Seulement 122 dollars pour un anticorps monoclonal que j'ai fabriqué il y a 27 ans » (source : Maître Eolas/X, Eric Feigl-Ding/X, 3 juin 2024).

Devenu de longue date l'une des bêtes noires des partisans de Donald Trump, Anthony Fauci a également été attaqué par Elon Musk. Le  propriétaire de X lui reproche d’être responsable de la mort de millions de gens (source : Tristan Mendès France/X, 8 juin 2024). En réalité, selon les estimations de Peter Hotez reprises par Anthony Fauci lors de son audition, environ 200 000 Américains auraient péri du fait de la désinformation anti-vaccinale (source : Peter Hotez/X, 3 juin 2024).

AKHENATON. Le chanteur du groupe de rap IAM s’est illustré ces dernières années par des prises de positions complotistes, dans le contexte de la crise sanitaire, de la guerre Russie-Ukraine mais aussi Israël-Hamas. Akhenaton vient de récidiver par un tweet établissant un lien de causalité entre l’ensemble de ces crises et s'interrogeant : « pourquoi ils essaient de déclencher un conflit au moyen-orient (sic), un conflit en Europe, en Ukraine et en Russie et de terroriser le monde avec un autre virus » (source : Conspiracy Watch/X, 6 juin 2024).

EUROPÉENNES. Les petites listes ont été nombreuses lors du scrutin européen du 9 juin. La multiplicité de ces candidatures de témoignages leur assure une visibilité médiatique inespérée. Elle dit beaucoup sur l'imprégnation conspirationniste de notre vie politique. Conspiracy Watch a passé au peigne fin plusieurs de ces petites listes, refuges des complotistes (source : Conspiracy Watch, 9 juin 2024).

PASCAL NAJADI. Figure de la complosphère QAnon (il est apparu dans plusieurs médias conspirationnistes dont FranceSoir) et banquier d’affaires à la retraite, Pascal Najadi relaie des contenus d’extrême droite depuis des années. Désormais, il appelle au meurtre des Juifs et affirme qu’il est la réincarnation du président américain John Fitzgerald Kennedy. Plusieurs des adeptes de Romana Didulo, l'auto-proclamée « Reine du Canada », souscrivent à l'idée que JFK « parle à travers Pascal [Najadi] »... (source : Tribune de Genève, 8 juin 2024 ; Tristan Mendès France/X, 4 juin 2024 ; Christine Sarteschi/X, 3 juin 2024).

DÉMOCRATIE. Rudy Reichstadt est l'invité des Grands entretiens de Mazarine Pingeot. Il montre comment l’espace public et l’idée même d’une réalité commune sont mis à mal par la viralité des théories complotistes (source : LCP, 7 juin 2024).

Depuis seize ans, Conspiracy Watch contribue à sensibiliser aux dangers du complotisme en assurant un travail d’information et de veille critique sans équivalent. Pour pérenniser nos activités, le soutien de nos lecteurs est indispensable.  

Faire un don !
à propos de l'auteur
[show_profile_image]
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2024 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross