Commentant les « fantaisies conspirationnistes » dont les Juifs sont aujourd’hui l’objet (y compris, on le sait, au sein de la gauche britannique), le sociologue britannique David Hirsh (University of London), auteur de Contemporary Left Antisemitism (Routledge, 2017) rappelle l’observation faite par Hannah Arendt au sujet de la popularité des Protocoles des Sages de Sion et leur utilisation par les nazis. Pour la philosophe, « en termes de simple propagande, la découverte des nazis consista à voir que les masses étaient moins effrayées par le règne mondial des Juifs qu’intéressées par la façon dont il pouvait être établi, que la popularité des Protocoles était basée sur l’admiration et l’empressement à apprendre plutôt que sur la haine » (la citation d’Arendt est extraite du troisième tome des Origines du totalitarisme). Et David Hirsh de conclure : « Ce sont les antisémites qui rêvent de gouverner le monde, ce sont eux qui ont le fantasme de dominer les médias, ce sont eux qui veulent renverser l’Etat démocratique » (source : Facebook/David Hirsh, 14 septembre 2018).