Observatoire du conspirationnisme et des théories du complot

Recherche

Facebook
Twitter
Rss
YouTube Channel











Dernières notes



La Bibliothèque
L'Effroyable Imposteur, de Fiammetta Venner
L'imaginaire du complot mondial, de Pierre-André Taguieff
Histoire d'un mythe. La "conspiration" juive et les protocoles des sages de Sion, de Norman Cohn
La synarchie. Le mythe du complot permanent, d'Olivier Dard
L'effroyable mensonge, de Guillaume Dasquié et Jean Guisnel
Court traité de complotologie, de Pierre-André Taguieff
Tous paranos ? Pourquoi nous aimons tant les complots... de Pierre-Henri Tavoillot & Laurent Bazin
La Foire aux illuminés, de Pierre-André Taguieff
Les Protocoles des Sages de Sion : Faux et usages d'un faux, de Pierre-André Taguieff
La Société parano, de Véronique Campion-Vincent





Par Sebastian Dieguez


Pourquoi l’éducation est-elle associée à une plus faible adhésion aux théories du complot ?
Il semble plausible que l’éducation conduise à l’esprit critique, qui conduit au rejet des théories du complot, mais il est toujours possible que l’adhésion aux théories du complot conduise, par manque d’esprit critique, à un faible niveau éducatif.

Quelle réponse faut-il apporter aux théories du complot et à la prolifération de la désinformation ? Plus d’éducation, bien entendu ! De fait, dans le discours public, « l’éducation » résonne souvent comme une solution évidente aux maux de la société, dont le sous-texte convoque immanquablement une « faillite de l’éducation » pour expliquer lesdits problèmes. A ce compte, « l’éducation » et sa prétendue « faillite » offrent à la fois une solution et une explication simple à tous nos problèmes, une rhétorique plutôt ironique à la lumière des résultats d’une étude récente.

Jan-Willem Van Prooijen, prolifique chercheur néerlandais spécialisé dans la psychologie des théories du complot, s’est en effet posé deux questions souvent éludées par les promoteurs de « l’éducation ». Tout d’abord, est-ce que ça marche ? Et si oui, comment ça marche ? On en conviendra, ce sont là deux préliminaires indispensables pour quiconque souhaiterait sincèrement et efficacement « lutter » contre les théories du complot et renforcer l’esprit critique, notamment chez les plus jeunes. Car, aussi surprenant que cela puisse paraître, on en sait assez peu sur ce sujet. Pour l’heure, le rapport entre niveau d’éducation et croyance aux théories du complot est assez mal établi, et on ne sait tout simplement rien de ce qui dans « l’éducation » pourrait influencer ce lien éventuel. (...)

Lire la suite sur espritcritique.info.

Lire l'étude de Jan-Willem Van Prooijen, " Why education predicts decreased belief in conspiracy theories ", Applied Cognitive Psychology, 28 novembre 2016.