Observatoire du conspirationnisme et des théories du complot

Recherche

Facebook
Twitter
Rss
YouTube Channel











Dernières notes



La Bibliothèque
La Foire aux illuminés, de Pierre-André Taguieff
La Causalité diabolique, de Léon Poliakov
Les Protocoles des Sages de Sion : Faux et usages d'un faux, de Pierre-André Taguieff
L'Obsession du complot, de Frédéric Charpier
Le Complot : L'histoire secrète des Protocoles des Sages de Sion, de Will Eisner
L'imaginaire du complot mondial, de Pierre-André Taguieff
Le style paranoïaque. Théories du complot et droite radicale en Amérique, de Richard Hofstadter
Mythes et mythologies politiques, de Raoul Girardet
Court traité de complotologie, de Pierre-André Taguieff
Les Nouveaux imposteurs, d'Antoine Vitkine





Sous la direction d'Emmanuelle Danblon et Loïc Nicolas, CNRS Editions, 2010, 349 pages.


Les Rhétoriques de la conspiration, d'Emmanuelle Danblon et Loïc Nicolas (dir.)
Quatrième de couverture :

La modernité a donné un souffle nouveau à l’esprit de conspiration, dont on observe aujourd’hui plus qu’hier de fascinants avatars. Des grands mythes politiques au complot de la Lune, les conspirations semblent tout à la fois issues d’un autre âge et ancrées dans notre plus vive actualité. Trop souvent noyées dans des considérations politiques ou des jugements moraux, les analyses traditionnelles se privent d’une réflexion précieuse sur les mécanismes de la persuasion qui sont au cœur de cet ouvrage.

Rassemblant ici plusieurs spécialistes des "théories du complot" (Pierre-André Taguieff mais aussi Marc Angenot, Jean-Philippe Schreiber, Paul Zawadzki...), Emmanuelle Danblon et Loïc Nicolas les invitent à interroger les paradoxes de ce phénomène en adoptant la démarche rhétorique comme moyen d’enquête. L’antique discipline, éclairée par la topique contemporaine, permet de penser ces constructions théoriques de l’intérieur, dans leurs mots, dans leur rationalité et dans les preuves qu’elles construisent pour donner ou créer du sens, parfois à tout prix.

Réflexions théoriques et études de cas se complètent pour offrir une vision plus fine du conspirationnisme et, tout compte fait, des différentes façons de dire et de penser le monde en faisant le difficile exercice de la liberté.

Lire la table des matières ici.

Lire la recension d'Emmanuel Taïeb dans la Revue française de science politique (vol. 62, 2, 2012, p. 335-338).

Emmanuelle Danblon est professeur de rhétorique à l’Université Libre de Bruxelles.
Loïc Nicolas est Aspirant du FNRS et doctorant en rhétorique à l’Université Libre de Bruxelles ainsi qu’à l’EHESS. Ils sont tous les deux membres du Groupe de recherche en Rhétorique et en Argumentation Linguistique qu’ils ont fondé en 2008.