Le dernier secret de Pierre Bérégovoy
Le suicide de Pierre Bérégovoy, à l’âge de 68 ans, a été contesté. Des journalistes ont parlé d’assassinat, estimant que ce proche de François Mitterrand était sur le point de faire des révélations fracassantes. Selon cette théorie du complot, des hommes-grenouilles en plongée dans le canal l’auraient abattu. Trois faits troublants ont semé le doute : des témoins ont entendu une double détonation ; le carnet d’adresses de Pierre Bérégovoy n’a pas été retrouvé et, juste avant de passer à l’acte, il a téléphoné une dernière fois à une personne jamais identifiée. Sa veuve, Gilberte, va s’accrocher à cette thèse jusqu’à la fin de sa vie. Elle décédera persuadée que son époux a été abattu, tant il lui paraissait inconcevable que Pierre Bérégovoy ait pu se donner la mort.

(…)

Lire l’intégralité de l’article sur le site du Point.