Observatoire du conspirationnisme et des théories du complot

Recherche

Facebook
Twitter
Rss
YouTube Channel











Dernières notes



La Bibliothèque
Le Complot : L'histoire secrète des Protocoles des Sages de Sion, de Will Eisner
Les Nouveaux imposteurs, d'Antoine Vitkine
L'effroyable mensonge, de Guillaume Dasquié et Jean Guisnel
La Société parano, de Véronique Campion-Vincent
Histoire d'un mythe. La "conspiration" juive et les protocoles des sages de Sion, de Norman Cohn
Court traité de complotologie, de Pierre-André Taguieff
La Foire aux illuminés, de Pierre-André Taguieff
L'Obsession du complot, de Frédéric Charpier
La synarchie. Le mythe du complot permanent, d'Olivier Dard
L'imaginaire du complot mondial, de Pierre-André Taguieff





Par Julien Chabrout


François Fillon tient la preuve éclatante de la "machination" organisée contre lui par les socialistes
LU SUR LE WEB :

Les révélations continuent sur François Fillon. Selon Le Canard enchaîné daté du mercredi 22 mars, le candidat LR à la présidentielle a touché 50 000 dollars pour jouer l’entremetteur entre le président russe Vladimir Poutine, l’homme d’affaires libanais Fouad Makhzoumi et le PDG de Total Patrick Pouyanné. Dans le "Penelope Gate", l’enquête sur François Fillon a été élargie à des faits de "faux et usage de faux" et "d’escroquerie aggravée", a révélé Le Monde mardi.

François Fillon et ses proches voient la mainmise des responsables socialistes derrière ces nouvelles révélations embarrassantes. Voilà ce qu'a déclaré le candidat LR à franceinfo: lors du Congrès des maires de France ce mercredi :

« Les masques tombent. La machination que je dénonce depuis des semaines est maintenant aux yeux de tous les Français. Chaque semaine, il y a des fuites organisées contre le secret de l’instruction. Organisées par qui ? Par les services de l’Etat. Et comme par hasard le Parti socialiste, monsieur Macron, monsieur Hollande se jettent sur ces pseudo-révélations qui n’apportent rien de nouveau pour exiger qu’il n’y ait pas un candidat à droite. La vérité, c’est que la gauche est dans l’incapacité de gagner cette élection et qu’elle n’a plus qu’une seule possibilité pour y parvenir : ce serait de ne pas avoir d’adversaire à droite. » (...)

Lire la suite sur le Lab d'Europe 1.

Lire le communiqué de LR, "Les masques tombent" daté du 22 mars 2017.