Observatoire du conspirationnisme et des théories du complot

Recherche

Facebook
Twitter
Rss











Dernières notes



La Bibliothèque
La Société parano, de Véronique Campion-Vincent
Court traité de complotologie, de Pierre-André Taguieff
L'imaginaire du complot mondial, de Pierre-André Taguieff
L'effroyable mensonge, de Guillaume Dasquié et Jean Guisnel
Mythes et mythologies politiques, de Raoul Girardet
Histoire d'un mythe. La "conspiration" juive et les protocoles des sages de Sion, de Norman Cohn
Les rhétoriques de la conspiration, sous la direction d'Emmanuelle Danblon & Loïc Nicolas
Tous paranos ? Pourquoi nous aimons tant les complots... de Pierre-Henri Tavoillot & Laurent Bazin
La Causalité diabolique, de Léon Poliakov
Le Complot : L'histoire secrète des Protocoles des Sages de Sion, de Will Eisner









Affiche du spectacle 2013 de Dieudonné, "Foxtrot"
On se rappelle que pendant les élections européennes de 2009, Yahia Gouasmi, président du Parti Anti-Sioniste et colistier de Dieudonné et Alain Soral, avait déclaré que derrière chaque divorce se cachait un sioniste... Pour Dieudonné, il semble que le sionisme se cache aussi derrière le projet de loi sur le "mariage pour tous".

Selon lui, il s'agirait ni plus ni moins que d'un « projet sioniste qui vise à diviser les gens » : « En France, en fait, on peut rire de tout, sauf, aujourd’hui, du mariage homo et de la Shoah »... Propos que "l'humoriste" a tenu lors d'une conférence de presse le 14 février 2013, quelques heures avant de se produire sur la scène du Grand chapiteau de l’hôtel Hilton, à Alger, pour son dernier spectacle, Foxtrot (sources : Reporters.dz et Liberté-Algérie.com).

Un spectacle dans lequel Dieudonné explique, entre autres choses, que Mohamed Merah, l'auteur des assassinats de Toulouse et de Montauban, a été la victime d'une conspiration.

Au cours des dernières années, Dieudonné a multiplié les bouffées paranoïaques identifiant le "sionisme" à une sorte d'entité maléfique et anhistorique, quasi-métaphysique. Il n'est pas seulement convaincu que « la France est dirigée par le sionisme », il pense aussi que le "sionisme" est une « entité satanique qui est en train de mettre en risque l’espèce humaine » comme il l'affirmait en février 2012 dans une vidéo mise en ligne sur Dailymotion.

Un an plus tôt, dans un entretien accordé à la chaîne de télévision iranienne Sahar TV, il n'hésitait pas à identifier le sionisme au "Malin". Et de poursuivre : « Le sionisme, c'est ce qu'il y a de plus mauvais qu'on a en nous, c'est à dire, c'est les instincts les plus bas. Le sionisme vous tire systématiquement vers la facilité. Il ne vous élève jamais, il vous écrase, il vous domine et fait de vous un esclave (...) Israël est la partie émergée de l’iceberg. En-dessous, c’est toute la planète qui est touchée et qui est infiltrée par cette maladie ».


Voir aussi :
* Michel Briganti explique la galaxie Dieudonné sur Radio Libertaire
* L’escalade antisémite de Dieudonné : décryptage (Memorial 98, 29 avril 2010)
* Comment Dieudonné est devenu antisémite (Slate.fr, 7 mai 2009)
* Yahia Gouasmi : « Derrière chaque divorce, il y a un sioniste » (Conspiracy Watch, 30 avril 2009)

Dernière mise à jour : 04/03/2013.


Commentaires

1.Posté par romain blachier le 03/03/2013 23:23
fascinant univers des paranos

2.Posté par Laurent Delabre le 04/03/2013 04:37
La comparaison de ces récents propos dieudonnesques avec les propos de Gouasmi en 2009 est encore plus pertinente quand on s'aperçoit que le thème est le même : la division. Le mariage pour tous divise (les pour et les contre) comme le foyer est divisé par le divorce. Dans l'idéologie folle de ces antisémites, le sionisme divise, c'est l'expression de sa nature maléfique, et il divise pour mieux détruire ou régner sur les divisés affaiblis. C'est Satan, l'accusateur, l'ennemi, le fauteur de troubles. Chaque fois qu'il y a amour, amitié, cordialité, il y a humanité et non sionisme. Chaque fois qu'il y a alliance, même improbable, des divisés, il y a résistance au sionisme, c'est-à-dire à la division, car c'est la même chose dans ce grand fantasme. C'est pourquoi le premier acte de résistance des antisémites durs consiste à surmonter les préjugés, les désaccords voire les conflits existant entre les uns et les autres et à se liguer contre l'ennemi commun. C'est ainsi que l'ultra-gauche arrive à l'extrême droite, que le suprémaciste noir dialogue avec le néonazi, que les intégrismes religieux se retrouvent (bon, certes, après il faut nuancer).
Attention ! ce "sionisme" n'est évidemment pas (ou alors pas seulement) le nationalisme juif à l'apparition récente datée : il est ancien, il est né avec le judaïsme, il est un mal en germe chez les juifs. Ceux-ci forment une petite humanité inversée : lorsqu'il y a idée de peuple ou association religieuse, culturelle ou politique chez les juifs, il y a sionisme et automatiquement complot contre les autres hommes et danger immense ; lorsque les juifs sont divisés, disséminés, convertis, lorsque l'identité juive se dissout, c'est alors que tout va pour le mieux (si cela n'arrive pas, il faut alors penser à une solution radicale comme l'éloignement, voire l'extermination). Ainsi, la règle de l'amour-amitié-cordialité-humanité vue précédemment est renversée chez les juifs, puisque ce sont de potentiels sionistes/diviseurs, ils sont étrangers à notre normalité ; la division des juifs diviseurs est, certes, malheureuse pour eux, mais elle est l'espoir des peuples de la grande humanité, celle qui importe, celle qui doit vivre en paix. Voilà une description du coeur du délire antijuif aujourd'hui. "Sioniste" est parfois la façon codée pour dire "Juif" (avec la majuscule que les antisémites interprètent comme l'arrogante affirmation de la judéité) et éviter la sanction de la justice, mais pas seulement, à mon sens, c'est ça qui est intéressant.

Rudy : je n'ai rien contre le fait de rapporter que, pour Gouasmi, un sioniste se cache derrière chaque divorce, mais à ce moment-là le (sic) dans votre article me semble imprudent puisque Gouasmi ne dit pas "se cache". En réalité, on a tendance à rajouter ce verbe au discours délirant de Gouasmi pour justement relever son caractère paranoïaque. Quand nous disons "se cache", nous manifestons inconsciemment notre juste analyse de ce discours mais nous ne le retranscrivons pas fidèlement. Bon, je dis ça, mais c'est pas non plus très grave, bien sûr.

3.Posté par Jean-Baptiste le 04/03/2013 10:13
@ Laurent Delabre: tout-à-fait d'accord. Pour prolonger votre propos:
L'antisémitisme, ou anti-sionisme comme on dit aujourd'hui, est une haine (à mon avis) politique.
Le judaïsme/sionisme représente l'individualisme, la valorisation libérale des antagonismes, le matérialisme.
L'antisémite comme Dieudonné au Soral se veut organiciste (il veut l'amitié-concorde-fusion), il valorise l'autoritarisme (contre la division, Soral est d'ailleurs plus ou moins monarchiste) et spiritualiste (d'où le grand retour de Satan et de Dieu).
Après, il faut distinguer ces théoriciens de leur base. Soral et Dieudonné ont des profils très proches: ce sont des bourgeois d'origine, leur antisémitisme est extrêmement classique, tous deux ont tenté de percer dans le milieu du spectacle et ont subi des échecs (Soral a produit une littérature médiocre, Dieudonné a échoué là où son copain Élie a réussi), et ils ont visiblement (comme Faurisson) des personnalités un peu troubles.
La base qui fait leur succès semble diverse, mais elle est sociologiquement bien identifiable: c'est la génération qui a eu vingt ans après 1990 et avant 2010, qui a beaucoup travaillé dans les boîtes d'intérim, qui est un peu moins éduquée que le reste de cette génération, qui a payé la crise, qui n'a pas beaucoup la parole et qui, pour une partie d'entre elle d'origine immigrée, s'invente des communautés imaginaires (par exemple religieuses) du fait d'une exclusion bien réelle de la société française et d'une stigmatisation de la part de certains politiques.
Tant qu'il n'y aura pas une réelle attention portée à cette partie de la société, Dieudonné et Soral auront du succès. Néanmoins, même si la situation de ces jeunes s'améliorait, il faudrait encore lutter pour évincer cet antisémitisme montant.

4.Posté par Wilaya4 le 04/03/2013 11:17
Homosexuels, antisionistes, antisémites, amateurs d’éphèbes maghrébins : la liste des notables français pédérastes coloniaux fièrement autoproclamés n’est pas exhaustive : Vincent Monteil, Jacques Benoit Méchin (ministre de Laval puis ambassadeur en Arabie), Jean Genêt, Louis Massignon, Thierry Meyssan, etc.. en dépit de la franche hostilité de la société islamique envers les mœurs contre nature. Cela souligne le paradoxe d’attribuer le mariage pour tous à une manœuvre sioniste, et la complexité de la pensée dieudonnesque.

5.Posté par Rudy Reichstadt le 04/03/2013 11:43
@ Wilaya4 : Je dois dire que cette manière de dresser des listes d’homosexuels - fussent-ils "fièrement autoproclamés" - et de parler, sans guillemets, des "mœurs contre nature", me met franchement mal à l’aise. Ne peut-on pas tout aussi bien dresser la liste des notables coloniaux français antisémites et hétéros ? Ou des amateurs de saucisson pinard qui, par antisémitisme, nouent des alliances avec des antisémites orientaux "en dépit de la franche hostilité de la société islamique envers" l’alcool et la viande de porc ?

6.Posté par Jean-Baptiste le 04/03/2013 14:30
@ Wilaya: Je ne comprends pas bien votre commentaire.

Suggérez-vous que le mariage pour tous est une manœuvre néo-colonialiste contre la "société islamique"? Croyez-vous que, historiquement, la colonisation ait quelque chose à voir avec l'homosexualité (en sachant qu'elle était légalement punie par les colons)?

Quel est le sens de cette liste de "notable français pédérastes coloniaux"? Forment-ils un mouvement ? Ont-ils un plan, un programme ?
Si on va dans le détail, Jean Gênet ne s'est-il pas insurgé contre le colonialisme? Enfant abandonné élevé en famille d'accueil, qu'a-t-il d'un notable? Ou encore, qu'est-ce que Louis Massignon, un intellectuel, a à voir avec la politique coloniale? Que signifie "fièrement autoproclamés"? Doit-on cacher son homosexualité par principe?

Croyez-vous que les sociétés islamiques aient le privilège de l'homophobie, alors que pratiquement toutes les sociétés patriarcales et autoritaires sont homophobes? Etes-vous sûr que les jeunes iraniens ou les jeunes tunisiens soient franchement hostiles à l'homosexualité? L'homophobie serait-elle une "valeur culturelle" plutôt qu'une passion haineuse largement diffusée par les trois monothéismes? Les musulmans seraient-ils moins homosexuels (ce dont on peut douter) parce que la "société islamique" est hostile à l'homosexualité ?

Quand vous dites "contre-nature", vous parlez de quelle nature? La nature physique ( or l'homosexualité ne va pas contre les lois de la nature)? La nature biologique (or l'homosexualité ne pose aucun problème dans la nature)? La nature humaine (auquel cas j'aimerai bien qu'on me dise où se trouve cette nature que je ne trouve pas en moi)?

Enfin sachant que pour Dieudonné, tout part, tout passe et tout revient aux juifs, quelle est la complexité de sa pensée? Est-ce bien une pensée plutôt qu'une passion haineuse d'ailleurs?

Veuillez éclairer ma lanterne, je vous prie.

7.Posté par Mr.Tritium le 04/03/2013 14:52
@Rudy Reichstadt : Je trouve l'article de Reporter.dz que vous citez est un peu court et mal écrit. Je pense qu'il serait largement préférable de mettre un lien directement vers la conférence de presse du 14 Février :
partie 1 : http://www.youtube.com/watch?v=lbqUMv1hqTI
partie 2 : http://www.youtube.com/watch?v=4SWG3lyQ3HA
partie 3 : http://www.youtube.com/watch?v=a6H-BTTl-g0
partie 4 : http://www.youtube.com/watch?v=ZJtWVOMuVoM

Cette interview est un véritable monument de paranoïa et de manichéisme, Dieudonné y tient de propos encore plus radicaux qu'à SaharTV il y a deux ans. Le passage concernant le mariage pour tous est dans la partie 1, à partir de 03:17.

Je ne comprends pas pourquoi cette interview, ainsi que les précédentes, ont aussi peu de vues comparé aux spectacles de Dieudonné.

8.Posté par Laurent Delabre le 04/03/2013 16:50
@ Jean-Baptiste
Je ne voyais pas Soral comme un donneur de spectacles mais après tout pourquoi pas... Il se donne en spectacle, oui, il aime bien se montrer.
Il faut en effet la production du médiocre ou en tout cas le sentiment d'avoir échoué pour nourrir la paranoïa : celle-ci est rejet de ses défauts et de ses fautes sur l'étranger fantasmé, et donc libération du poids de l'échec et réaffirmation de soi, et négation, diabolisation du bouc émissaire. Le pire est que Dieudonné, Soral et d'autres ne sont évidemment pas essentiellement mauvais, ils avaient de réels talents, qui ont été gâchés.
Il faut faire attention quand on dit que le judaïsme/sionisme représente l'individualisme, etc. Il représente ce que l'antisémite déteste (en dehors de ses défauts rejetés), et ça peut être beaucoup de choses très différentes et contradictoires. Hervé Ryssen déteste le métissage et le mélange des cultures, apportés par les Juifs selon lui ; ce n'est pas cet antisémitisme-là qui a façonné Dieudonné, métis qui vient de la gauche antiraciste. Ryssen et Dieudonné se retrouvent pourtant sur l'idée de la "psychopathologie du judaïsme", formulée entre autres par Soral dans un grand moment de télévision en 2004, heureusement commenté avec lucidité par les journalistes de France 2.
Mais oui, l'antisémitisme est une haine politique. Cependant ce n'est pas pour ça qu'il faut que nous l'appelions "antisionisme" comme les antisémites le font. Il existe un antisionisme "gauchiste", parfois radical et délirant ("sionophobique" en quelque sorte) qui est sur une pente savonneuse, qui dérape quelquefois, mais qui résiste malgré tout, et il y avait aussi un antisionisme tout à fait respectable, qui avait sa place dans le débat avant la création d'Israël. Donc, pour éviter la confusion, appelons antisémitisme l'idéologie des antisémites, sionophobes ou non, utilisant ou non le paravent "antisionisme", qu'ils soient de notre époque ou plus anciens ; après on peut différencier, on peut par exemple appeler "nouvel antisémitisme" ou "nouvelle judéophobie" l'antisémitisme sionophobique contemporain, et on peut y ranger l'antisionisme radical, mais il faut argumenter, ça n'a rien d'évident. Et Dieudonné apparaît aujourd'hui finalement plus proche de Ryssen que des Indigènes de la République et de la CAPJPO, ce n'était pas le cas en 2004.

@ Wilaya4
Alors là, chapeau ! J'ignorais que certains pouvaient tenir une telle liste. C'est la première fois que je lis cette horreur que vous relayez. Où pêchez-vous des trucs pareils ?

9.Posté par Thomas le 04/03/2013 17:46
Soral a toujours été un has-been mais ce n'est pas le cas de Dieudonné qui aurait très bien pu continuer sa carrière, avec un succès comparable à son comparse Semoun, s'il n'avait pas commencé à déraper avec son sketch chez Fogiel. L'emballement n'a pas aidé mais je ne pense pas que la frustration professionnelle soit pour bonne partie à l'origine de son idéologie. A noter qu'il n'a toujours pas fait son film-prétexte sur l'esclavage, préférant utiliser les fonds du régime Iranien pour le sujet que l'on sait.

Sur son évolution je suis entièrement d'accord : Il est passé de l'antsionisme manichéen propre à l'islamo-gauchisme à l'antisémitisme radical des nationaux-révolutionnaires. Il n'est même plus possible de le classer un tant soit peu de gauche. Cette phrase en est une manifestation de plus.

10.Posté par anthony le 05/03/2013 03:29
"ont subi des échecs (Soral a produit une littérature médiocre, Dieudonné a échoué là où son copain Élie a réussi)"

Lorsqu'on prétend dénoncer un excès, on évite soigneusement d'en commettre un ! De un , Soral n'est pas un "Homme des lettres" mais un essayiste pamphlétaire. Etonnant qu'un Homme en échec vende plus de 50 000 exemplaires de son dernier bouquin "Comprendre l'empire" sans aucune promotion dans les médias maistream! J'en connais beaucoup qui aimerait connaître pareille mésaventure.
Dieudonné est le plus grand vendeur de billets en France et ce , sans promotion dans les médias de masse ! Pas plus tard que vendredi passé, il a rempli une salle de 2500 places à Nantes (Les photos sont déjà sur Internet)! Il se murmure que son ex comparse, Elie Semoun, aurait annulé des spectacles faute de remplir des salles. Mais bon, pour certains, le succès c'est passer dans des émissions phares à la télé! Dans ce cas, Dieudonné n'a pas réussi! Il n'est pas invité chez Ruquier, Arthur, etc. Quel échec !
Une question: Si Dieudonné est un humoriste fini, "en échec", pourquoi des organisations comme la LICRA s'acharnent à vouloir faire interdire ses spectacles? La vérité est que certains ne savent plus à quel saint se vouer devant l'ampleur du phénomène Dieudonné! Voici un artiste dont la mort professionnelle fût maintes fois annoncée mais qui continue à drainer des foules grâce à une communication maîtrisée (sur le net), un humour propre à lui (ce n'est pas du pipi caca que les autres humoristes nous servent régulièrement)! Le public de Dieudonné ne croît justement plus aux bobards médiatiques, aux injonctions des faiseurs d'opinions! C'est une jeune société parallèle qui est entrain d'émerger ( avec ses artistes préférés, ses écrivains, ses journalistes, ses politiciens, ses causes)! Rendez-vous dans 10, 15 ans!

11.Posté par Jean-Baptiste le 05/03/2013 10:12
Pauvre Anthony, je vais te révéler une cruelle vérité, mais c'est pour ton bien, alors prépare-toi.

Avoir des succès faciles avec des livres dont le propos est d'insulter les juifs et de nourrir les délires sur les francs-maçons, pour attirer les fachos et les gogols désœuvrés (ce que tu appelles: être "essayiste pamphlétaire"! Quelle blague !), ce n'est pas ce qui satisfait Alain Soral.
Faire des centaines de vidéos sur internet d'une logorrhée infâme et vulgaire, ce n'est pas ce qui satisfait Alain Soral.
En bref, avoir des supporters comme toi, ce n'est pas ce qui satisfait Alain Soral.

Ce qu'aurait voulu Alain Soral, c'est réussir dans le milieu littéraire avec son roman "Le Jour et la Nuit, ou la vie d'un vaurien", qui malheureusement a été unanimement reconnu pour sa faiblesse, sa médiocrité.
Ce que voudrait Alain Soral, c'est passer à la télévision (il ne parle d'ailleurs que de ça), et non pas faire des vidéos pourries sur internet.
Ce dont rêve Alain Soral, c'est la reconnaissance du milieu qu'il admire tant, c'est que BHL lui dise l'estime qu'il a pour son travail, c'est être invité par Mireille Dumas comme il l'a été à la grande époque (voir vidéo sur youtube).
Soral rêve d'être reconnu par ses pairs, et non par son fan-club microcéphale.
Malheureusement, chez les littéraires, Soral est considéré comme un type qui écrit avec ses pieds; chez les universitaires, il est tenu pour un escroc; chez les gens de la télévision, comme un raciste incapable de contrôler sa manière de parler sur un plateau (il jappait comme un yorkshire chez Taddei), et qui a une personnalité instable.

Heureusement, il reste internet, le média qui est capable de faire croire aux 50 000 ratés en France qu'il sont nombreux parce qu'ils forment un groupe.

Parenthèse: as-tu vu la vidéo où Soral dit de Dieudonné (je cite): "comme il est métisse, le blanc en lui se révolte d'être traité comme un noir" ? Est-il possible de prononcer une phrase plus raciste que celle-là?

Pour Dieudonné, je ne vais pas m'épancher. Je crois qu'il faut vraiment avoir la sensibilité d'une éponge pour ne pas voir qu'il souffre de pathologies psychologiques lourdes. C'est le chien battu de Soral, il se sent coupable lorsque son maître est énervé après lui (il est devenu le disciple de Soral, après que celui-ci l'a insulté dans un livre!). Ceux qui vont à ses spectacles sont les mêmes qui, il y a une centaine d'années, allaient voir l'homme tronc ou la femme à barbe dans les fêtes foraines. J'ai trop de pitié pour tirer du plaisir de le voir s'effondrer misérablement chaque fois un peu plus. Mais je ne te juge pas si tu y prends du plaisir.

C'est qu'il y a toujours une partie de la population qui aime la calomnie, le voyeurisme, et qui s'épanche sur des détails scabreux qui salissent ceux qu'ils haïssent. La culture de Soral et Dieudonné dont tu parles, ce n'est que du Gala, du Voici, du Paris-Match antisémite, rien de plus (cf. la fascination de Soral pour la vidéo érotique d'Arielle Dombasle).
Le fascisme a-t-il jamais produit dans l'histoire une œuvre d'une quelconque importance? Et ne parlons pas de Céline, ses plus mauvais textes sont ses pamphlets antisémites (réédités par KontreKulture bientôt, j'imagine!).

Sartre a écrit cette phrase à propos des antisémites, que tu peux attribuer facilement à Soral ou Dieudonné: "Ce qu'il contemple sans relâche, ce dont il a l'intuition et comme le goût, c'est le Mal. Il peut ainsi se ressasser jusqu'à l'obsession le récit d'actions obscènes ou criminelles qui le troublent et satisfont ses penchants pervers; mais comme, dans le même temps, il les attribue à ces Juifs infâmes, qu'il accable de son mépris, il s'assouvit sans se compromettre."

Dis-moi qu'en lisant ça tu ne penses pas à Soral et Dieudonné?

12.Posté par Laurent Delabre le 05/03/2013 12:23
@ anthony
C'est ça, rendez-vous dans 10, 15 ans... heu... pourquoi ? Ah ! tu veux dire que dans 10, 15 ans, l'humour brun pervers de Dieudonné n'atteindra pas que la petite nébuleuse des extrémistes et des marginaux à la conscience dégradée qui braillent comme par réflexe sur l'air de Shoah-nanas (je rappelle que Dieudonné lui-même répète que c'est une chanson pour enfants... pour ses petits enfants du public, donc), mais réussira à faire rire la grande majorité des gens, les adultes un tant soit peu responsables ? Ou peut-être prophétises-tu que ta "société parallèle" émergente finira par prendre l'ascendant ? Les gens comme toi ont une qualité : ils croient aux rêves, même aux plus fous ; ils ont un défaut aussi : quand le rêve ne se réalise pas, ils deviennent impatients et violents. En attendant, tu fais peur.
La LICRA ne "s'acharne" pas, les associations antiracistes savent qu'il faut agir avec parcimonie et dans la légalité contre les fanatiques. En 2000, Dieudonné avait tout pour réussir, mais il était déjà fragile, il a tout gâché sur quelques échecs pourtant surmontables dont il a rejeté la faute sur les autres, notamment sur les Juifs, dans un processus psychique compliqué où il faut voir aussi le rôle des Soral, Skandrani, Poumier.

@ Mr.Tritium
Bah ! je le trouve radotant, moi, le pauvre Dieudonné. Il répète ad nauseam sa litanie haineuse et délirante. Où la radicalisation est-elle perceptible ?
Il n'y a pas grand-chose de neuf dans cette interview, c'est une raison de son audience faible. Il y a aussi le fait, je crois, que le titre de la vidéo n'est pas accrocheur, Dieudonné n'est même pas cité.

13.Posté par hann burt le 06/03/2013 13:56
Ces commentaires et réflexions directes et indirectes sur "la pensée" ou l'idéologie de Dieudonné et ses comparses ont un seul mérite: elles alimentent un débat d'idées chers aux français grands dévoreurs d'émissions télévisées, et passionnés de palabres en tout genre. Un acteur médiocre et vulgaire comme Dieudonné ne trouvera pas place dans un pays tranquille et prospère comme la Suisse. Il le sait, c'est pourquoi il ne trouvera pas de terrier qu'il lui est propice.I C'est un héros comique là-bas, ici c'est un anti héros comique. En France le niveau moral de certains torchons de presse et d'éditeurs frôle l'indécence et la malhonnêteté. Ce milieu offre des oreilles complaisantes à une certaine raclure clownesque. D'autres pays ne s'y conforment pas à cette mentalité. A l'èvidence, l'antisémitisme, l'antisionisme, l'anti-juif, est un fourre-tout fait de slogans frappant l'imagination de gens faibles et incultes. Il suffit de lire, Chateaubrilland , Lamartine, Mark Twain, Tolstoï, Sartre, Camus etc et tant d'autres observateurs de mœurs et coutumes des juifs pour vouer Dieudonné et Soral aux gémonies et les couvrir de honte. D'autres part, il y a antinomie de la part d'un chrétien de déclarer qu'il est antisémite. Il s'insulte soi-même. Jésus était juif, sa mère, son père aussi. Et ses amis "les évangélistes" étaient juifs aussi.
Les jeunes doivent l'apprendre. En France le terreau de jeunes chômeurs, beurs, beurks, muzz,immigrants , apatrides et desoeuvrésde toutes sortes constitue le public favori des ténors antisémites, car ils canalisent de manière perfides et lâches leurs ressentiments et leurs frustrations. Eux ne savent pas mettre un nom à leurs diables, il leur faut "un grand frère"!
Dieudionné prend de la bidoche et amorce une pente inéluctable vers un désamour de ses fans. Il n'a pas d'autre sortie honorable pour son avenir. L'antisémitisme, l'antisionisme , sont des slogans usés et abusés, dans quelques années, la jeunesse en aura marre.

14.Posté par Aegerter J le 01/04/2013 10:55
Je profite de cet article sur Dieudonné, pour écrire quelques lignes espérant trouver logique et honnêteté dans les réponses qui suivront mon commentaire, ce dont je doute fort, mais ça c'est universel. En effet, je suis jeune, pas la vingtaine, et je débarque un peu dans ce monde via internet. J'ai commencé par m'intéresser aux médias à la TV, puis à différents sujets, j'ai évidemment vu les "conspirationnistes" et puis leurs opposants. Et je continue d'ailleurs à m'alimenter d'informations plus ou moins vraies à droite à gauche. Mais il faut avouer qu'il est bien difficile de se faire une opinion véritablement objective de ce qu'est le monde aujourd'hui et de ses fonctionnements. Pour rester sur Dieudonné qui servira d'exemple pouvant être étendu à n'importe quel sujet : Je tiens à m'exprimer librement, je vais donc dire ce que je pense n'en déplaise. Dieudonné me fait rire, et fait rire beaucoup, beaucoup de gens. Il a un grand succès au près du public et c'est bien tout ce qu'on lui demande, de faire rire les gens. Ce n'est pas parce que je dis qu'il me fait rire que je dit être d'accord avec tout ce qu'il a pu dire ! D'ailleurs il serait bien malhonnête, de la part de n'importe qui d'ailleurs, de dire qu'il a tout entendu d'une personne, absolument tout. Bref, la malhonnêteté est a mon avis quelque chose d'assez répandu. Quand je vois son interview chez Ardisson, que le présentateur fait comme si il n'entendait rien c'est infernal. Je trouve qu'il a raison sur certains points, comme tout le monde d'ailleurs, en tout cas sur le fait qu'un crime n'a pas plus de valeur qu'un autre. Et ça je ne vois même pas en quoi c'est discutable. Nul n'est parfaitement ignorant, mauvais ou dans l'erreur. Des vérités sont dites dans toutes les bouches. Mais des mensonges, des aberrations aussi.. Quand je vois que Dieudonné est interdit de spectacle dans certaines villes je trouve ça lamentable, que ses spectateurs se font tabasser je ne trouve pas ce mieux que ce que certains peuvent lui reprocher. Empêcher quelqu'un de parler c'est lui enlever sa dignité, or il me semble qu'elle est inaliénable. Je suis pour la liberté d'expression absolu. Libre à chacun de se discréditer, de se mettre à dos les gens ou de rameuter n'importe qui. Ses propos sont interprétés toujours de la même manière et quand je vois ce qu'on peut dire sur lui mais c'est incroyable d'être aussi limité et bloqué dans sa vision des choses ça me rend malade. Laurent Délabre je n'ai pas pris le temps de tout lire mais le fait de dire que Dieudonné critique les juifs est de l'ignorance. Soit vous êtes ignorant car vous n'avez entendu, lu que des propos rapportés, soit vous le fait exprès, vous ne pouvez pas être honnête. J'ai un ami Juif, philosophe, très croyant, extrêmement respectueux, qui a été le voir. Il a discuté avec lui, lui a parler, n'a trouver en face qu'un homme bon, humain, qu'il la accueilli et serré la main avec beaucoup de respect. Quand on ne connait pas les gens on évite de les juger, sur des propos rapportés surtout. Son seul véritable combat à Dieudo c'est qu'on considère le malheur Juif, (qu'il respecte, allez l'écouter, si vous le considérez comme mauvais soyez meilleur que lui et allez au moins vous faire un véritable avis honnête et renseigné, parlez lui, demandez lui, bon sang) de la même manière que tous les autres malheurs. Ce n'est pas critiquable, ni attaquable, ni censurable. Encore une fois, allez parler aux gens que vous critiquez tant, en face, faites l'efforts, faites vous un avis véritables, et surtout, surtout soyez objectif.

Je suis venu sur ce site, car je m'intéresse aux différents point de vues qu'on trouve sur le net. Aucun ne me satisfait. Ni les média normaux, ni les conspirationnistes, ni vous. On ne trouve sur le net, que des vérités partielles, aussi bien dans votre camp que dans l'autre. Il est impossible de savoir la vérité sur tout. Vous êtes autant des conspirationnistes que les conspirationnistes. Les anneries qu'on peut entendre de nos Présidents respectifs, les bêtises proférés dans toutes ces émissions, les délires complets de Soral sur certains sujets, les naïfs pensant que tout ce que dit TF1 Américains ou autre est vrai, ou ceux étant dans l'autre camp avec la même vigueur. Vous êtes tous les mêmes, incapables de juger les propos de quelqu'un sans le classer dans une catégorie, souvent fausse, l'y enfoncer vulgairement, ne plus l'écouter, sortir toujours les mêmes arguments. Les débats sur BFM TV sont à hurler de rire, personne ne s'écoute, personne ne se répond, bloqués dans les idées du parti auxquelles ils appartiennent, moi qui aimais la politique, le pouvoir de changer les choses, je suis dégouter.

Je mélange tout, mais je suis affreusement perdu dans ce monde où tout le monde se moque de nous, je ne suis ni pour l'un ni pour l'autre. Je défend le compréhensif, la personne capable d'écouter quelqu'un quelque soit son origine, le non-catégoriseur, la personne capable de changer d'avis, d'avouer que l'autre a raison. Je ne défends dans l'absolu ni Dieudo, ni Soral, ni Sarkozy, ni Hollande, ni Israel, ni les Américains, ni les Iraniens. Personne, dans l'absolu, pour ses idées, on diverge tout le temps au moins sur un point, dire le contraire, est malhonnête. Je défends la personne libre et honnête, et j'essaye de me faire une idée du monde en prenant ce qu'il y a de vrai dans ce que chacun dit. C'est bien difficile. Je suis bien malheureux de ne pas trouver de l'honnêteté officielle avec Dieudonné, bien malheureux de n'entendre personne de modéré sur notre Président "Ceci est bien, ceci l'est moins" Non c'est toujours : "C'est de la merde" "C'est parfait" "C'est un génie" "C'est un con" ou pire "C'est un homme atteint d'une pathologie psychiatrique lourde" pour revenir à Dieudo n'est ce pas Jean-Baptise. Aucune mesure, tout blanc, tout noir. Pareil pour le mariage Homo, le 11 Septembre, la traite des noirs, la guerre d'Algérie. Mensonge, malhonnêteté, vérité caché, par tous les bords. Je suis fatigué avant l'âge.

(Je m'excuse pour mes nombreuses fautes d'orthographes, je n'ai pas eu le temps de me relire étudiant que je suis, car par le temps, ni de vous lire en entier, bien que j'aurais aimé. J'en profite d'ailleurs pour dire que si on faisait de la grammaire jusqu'au bac, on arriverait peut être, nous les jeunes, à écrire correctement sans se relire 15*, je fais des études de médecine, je suis bien malheureux de ne même pas savoir écrire ma langue...)

15.Posté par Laurent Delabre le 01/04/2013 16:24
Je ne sais pas vous, mais moi, quand je lis Aegerter, j'ai envie de pleurer. C'est tellement beau, tellement innocent, mais tellement profond ! En plus, il fait ça bien, si bien que toute réponse à sa mièvrerie passerait pour une diablerie. D'ailleurs il témoigne dès le début de ce commentaire 14 son "espérance", qui déguise en réalité une condamnation du contradicteur : "espérant trouver logique et honnêteté dans les réponses qui suivront mon commentaire, ce dont je doute fort"...

C'est oublier que Dieudonné est factuellement antisémite, et que c'est d'abord taire ce fait qui est se moquer du monde. Les analyses des commentateurs ici sont certes imparfaites et critiquables, elles appartiennent au moins en partie au royaume du relativisme, où ce qui est vrai pour quelqu'un peut être faux pour un autre. Mais la constatation d'un fait, c'est autre chose, et celui qui nie un fait dont tout le monde peut faire l'expérience est indiscutablement, soit dans le camp des fous, soit dans le camp des menteurs, soit dans les deux. Dieudonné, de fait, s'en prend obsessionnellement (verbalement mais en incitant parfois à un affrontement entre communautés) à tout ce qui peut être qualifié de juif et aux Juifs eux-mêmes, au milieu d'injures et de mensonges : tout bon sociologue appelle cela antisémitisme. Les très nombreuses preuves accablantes ne sont donc pas dans des rumeurs ni des médisances, mais dans le discours de Dieudonné, évidemment lu et écouté avec toute l'attention nécessaire par ceux que le pseudo-justicier Aegerter fait passer pour des imprudents, des sans-méthodes, des refuseurs-de-débat.

"Honte à toi qui juges !" Ainsi, dans le rêve d'Aegerter, Dieudonné est honnête, ses contradicteurs ne le sont pas ; l'humoriste est inoffensif, ses critiques sont malveillants ; le métis est la victime, mais qui se soucie des Juifs ? Dans le pays d'Aegerter, celui qui considère que les Juifs sont disposés à haïr l'humanité et représentent le plus grand danger est un engagé incompris, pas un fanatique délirant ; d'après notre merveilleux moraliste qui soi-disant ne défend ni n'attaque personne, celui qui rédige ce commentaire ne sera jamais un analyste responsable mais, au choix, un ignorant ou un tricheur, au propos ampoulé, gonflé. J'ai compris, noble ami, je vais de ce pas me flageller pour me libérer de cet orgueil qui, encore maintenant, transparaît dans chacun de mes mots. Aahh !

Le monde inversé des dieudomaniaques, nous l'avons visité dans ce commentaire 14. Et ça ne sentait pas bon.

16.Posté par Aegerter J le 01/04/2013 18:53
Mes commentaires sont surements puériles, ma langue légère et ma vision des choses très superficiels. Oui, c'est un fait, je ne prétend pas le contraire. D'ailleurs je ne cherche qu'une chose : me renseigner, comprendre, et apprendre. Il y a t'il du mal à cela ? Je commente dans le but de dire uniquement ce que je pense, pour trouver des réponses à mes questionnement personnel, d'après ce que j'ai vue, d'après ce que j'ai entendu. Donc vue le peu de temps que j'ai à dédier à ma culture je n'ai vue que peu de choses. J'essaye juste de faire le tri, dans tout ce que j'ai lu ou entendu, et en particulier sur Dieudonné où je n'arrive pas à avoir un avis. D'un côté je trouve qu'on le boycotte, de l'autre côté il va surement trop loin, ou a été trop loin. je chercher juste à avoir un avis juste. J'ai moi même écris que j'étais perdu, c'est bien pour témoigner de l'incertitude de ce que je pense. A vrai dire je me questionne plus que je n'arrive à penser tellement ce que je lis peut être différent en fonction des personnes.

J'étais sur qu'une remarque aurait lieu suite à la "condamnation du contradicteur". Oui je doute de l'honnêteté des gens quand je vois tout ce qui est dit, et toute les manipulations que les jeunes peuvent subir de par l'inexpérience avéré de ces derniers, et je doute de la logique intellectuel personnel tellement certaines personnes sont juste le parfait porte parole de quelqu'un d'autre ou d'une idée toute faite : je ne vous condamne pas vous, ni ne vous critique, je ne vous connais pas, ne sait pas ce que vous dites à par ces quelques lignes, je n'ai pas à vous critiquer dans votre globalité. C'est juste un préjugé suite aux autres endroits où j'ai pu débattre dirons nous.

J'aimerai revenir sur le fait que Dieudonné soit un "antisémite". Je vous le demande à vous car vous êtes bien plus renseigné que moi : Lui même se qualifie "d'anti-sioniste". Visiblement pour lui il y a une différence. Il y en a t'il une alors ? Je ne reviens pas sur le fait que ses blagues peuvent être interprétés. Tout le monde en prend pour son grade, j'ai du mal à comprendre pourquoi cela passe si mal avec ses blagues sur les Juifs. Expliquez-moi, je ne demande qu'à comprendre, pas à provoquer, peut être me trouverez vous limité, ou fou comme vous dites, si vous le voulez, mais si pouvez me renseigner, faites-le... De ce que j'ai entendu de lui, rien d'anti-sémite. Des blagues qui sont "hors-limite" surement, elle ne me dérange pas personnellement, mais je peux comprendre qu'elles soient mal interprétés à plus d'un titre. De ce que j'ai entendu de lui il est factuellement, comme vous dite, anti raciste, je parle du fond, pas de son humour provoquant, je parle de ce qu'il dit qu'il pense vraiment. J'ai des liens vers des vidéos ou lui même dit qu'il n'a aucun problème avec les juifs, ni avec les sémites en général, où il se qualifie par contre d'anti-sioniste. J'en ai eu la preuve avec mon ami, lui même juif. Des gens disent "c'est un antisémite" il a proféré des injures et des mensonges : Lesquelles, je ne les ai pas vue, montrez les moi et je vous croirai. Je ne crois ni l'un ni l'autre pour le moment. Je parle encore une fois de ce qu'il pense vraiment, pas de ses sketch. Si vous considérez que son humour ne peut pas être pris au second degré alors je comprend votre position : on trouve alors des injures à la pelle. Mais certains peuvent considérer que l'on peut rire de tout. Un sociologue est venu nous en parler à la faculté d'ailleurs puisque vous en parlez. L'importance de la catégorisation par l'humour... Je pense qu'on peut rire de tout, mais ça n'engage que moi, et je ne critique pas ceux qui ne le pense pas.

Je vais me répeter mais je n'ai rien d'un pseudo-justicier, je ne cherche qu'à comprendre, si ces faits avérés dont vous parlez sont disponibles sur la toile, je ne demande qu'à les voir. Je ne fais passer personne pour ceux que vous dites, j'ai juste l'habitude de m'opposer à ce genre de personne. Je ne connaissais pas ce site avant ce matin, je ne peux pas savoir comment les gens qui le fréquente sont. J'arrive juste avec l'habitude qu'on me sorte aucuns arguments, aucunes preuves. Si vous penser que j'ai tort d'avoir ce préjugé, alors vous surement raison. Je ne sais pas si Dieudonné est honnête, je vous le demande, je ne sais pas si vous l'êtes, je l'espère.

Je pense par contre que soit je me suis mal exprimé, soit vous m'avez catégorisé dans une case qui n'est pas la mienne. Au vue de ma démarche, qui n'est ni moralisatrice, ni vehiculatrice d'idée, mais qui cherche juste un renseignement qui puisse me convaincre, je ne comprend pas votre animosité. Oui c'est très innocent, et en quoi cela pose un problème, je me place en personne neutre désireux de se faire un avis. Si je ne trouve que des insultes et de la moqueries à mon égard ici je ne peux pas être convaincu par vous, peut être à tord... Bref il est vrai que je ne suis pas arrivé avec la plus grande délicatesse à votre égard et je m'en excuse, je veux juste avoir un débat enrichissant...

17.Posté par Laurent Delabre le 02/04/2013 02:37
Vous n'êtes pas "arrivé avec la plus grande délicatesse" ? C'est tout à fait ça. Je vous cite, Aegerter : "Laurent Delabre je n'ai pas pris le temps de tout lire mais le fait de dire que Dieudonné critique les juifs est de l'ignorance. Soit vous êtes ignorant car vous n'avez entendu, lu que des propos rapportés, soit vous le fait exprès, vous ne pouvez pas être honnête." C'était juste avant votre numéro de violon à propos de votre "ami juif" trouvant en Dieudonné "un homme bon" (je ne sais pas pourquoi, il me vient un malaise). Et je vous passe "Vous êtes tous les mêmes, incapables de juger les propos de quelqu'un sans le classer dans une catégorie", "être aussi limité et bloqué dans sa vision des choses ça me rend malade" et vos autres remarques infondées et insultantes.

Ce n'est pas difficile de trouver sur la Toile quelque chose ressemblant aux "Protocoles de Dieudonné". C'est ici que je vais souvent :
http://jeankoong.unblog.fr/2010/09/14/anthologie-dieudonne-dans-le-texte/
Mais je crois qu'il n'y a pas de citations datées au-delà de septembre 2010, et c'est bien dommage parce que Dieudonné a osé des sorties gratinées. Et son "spectacle" Mahmoud a en réalité tout du meeting politique aberrant (apologie du négationnisme, des intégrismes...) où l'on ne rit pas "simplement" des Juifs, mais où l'on excite une haine puissante et persistante dirigée contre les Juifs.
Vous vouliez débattre, Aegerter ? Le débat est formidable quand il doit avoir lieu. Or, cette page, si vous ne la morcelez pas, si vous la lisez entièrement avec les notes et les commentaires, achève tout débat, y compris sur le prétendu "antisionisme" du concerné, puisqu'elle montre à toute personne sensée les faits, à savoir que votre protégé (et néanmoins multi-condamné) attaque depuis plus de dix ans les Juifs, sionistes et non sionistes. Il y a même parfois une violence rare. Il faut savoir que dix fois moins de citations suffiraient pour que n'importe quel spécialiste méthodique des manifestations de la judéophobie n'ait aucun doute.
Aegerter, si vous êtes vraiment étudiant, alors vous savez correctement ordonner sujets, verbes et compléments, et vous ne pouvez plus me parler d'un débat, qui n'existe plus quand les faits parlent d'eux-mêmes. L'antisémitisme, c'est le moins qu'on puisse dire, est un des gros défauts de Dieudonné. Que ce dernier soit par ailleurs bon joueur d'échec ne changera pas la donne, vous en conviendrez. Il n'est pas inhumain, il est antisémite, il est paranoïaque et très atteint, il fait parler une passion (la haine en l'occurrence) et non la raison quand il s'agit des Juifs, et fait par conséquent de mauvaises et parfois dégoûtantes associations d'idées. J'aimerais bien qu'il s'en sorte, pas vous ? Mais ça ne doit pas être simple.

En revanche, si vous persistez à nier les faits, si vous continuez à mettre sur le même plan la science et la folie, voire à détourner de son sens "Ce qu'il y a de fou et de faible dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi pour confondre les sages et les puissants", alors vous êtes un habitué et un acceptant des horribles diatribes antisémites, probablement entouré de marginaux et de sectaires du même acabit, et dans ce cas nous n'avons plus rien à nous dire tout simplement parce que toute discussion sera impossible.

Nouveau commentaire :