Page Facebook de Santé+ Magazine (capture d’écran du 09/06/2020).

Créé en 2012, Santé+ Mag’ (santeplusmag.com) se présente comme un « magazine totalement indépendant des pouvoirs publics et des laboratoires pharmaceutiques. Il est rédigé par une équipe de journalistes indépendants épaulés par des scientifiques, médecins, thérapeutes et chercheurs qui partagent avec notre journal une vision holistique de la santé, qui prend en compte tous les paramètres de l’individu pour mieux vivre au quotidien ».

Othman Kabbaj, le créateur de Santé+ Mag’, est basé à Casablanca, au Maroc. C’est un ancien professeur de cuisine japonaise, diplômé en gestion. Son compte Facebook personnel est illustré par une photo de lui posant avec le controversé professeur Henri Joyeux.

Le Décodex du Monde appelle à la vigilance pour ce site « qui publie régulièrement des informations déformées, voire complètement trompeuses sur la santé, souvent sous des titres racoleurs. On y trouve, par exemple, de prétendues affirmations sur des plis dans le creux de la main associés à des retards de développement ou sur un fruit qui serait caché du public “car il combat le cancer”. Santé+ Magazine est publié par la société Gaia Médias qui édite “des magazines consacrés aux méthodes alternatives de traitement des maladies”. Mais comme l’a montré une enquête du Monde, rien dans le contenu du site ne fait apparaître une telle collaboration avec des spécialistes. Aucun nom ni aucune référence ne sont donnés pour accréditer l’idée que les articles seraient cautionnés par des experts ».

Avec 7,9 millions de visites par mois en 2019 (données SimilarWeb) et ses 8,5 millions d’abonnés sur Facebook, c’est l’un des sites alternatifs francophones les plus influents. Le baromètre Nuke Suite/Stratégies de décembre 2018 souligne ainsi que Santé+ Mag’ est le média qui, sur Facebook, a à la fois la plus grande activité (le nombre de personnes qui en parlent) et qui génère le plus d’interactions (somme des likes, comments et shares). Comme le fait remarquer le site Comscore, les publications de la page Facebook de Santé+ Mag’ auraient été partagées 2,8 millions de fois entre le 21 avril et le 21 mai 2018, soit presque autant que 20 MinutesBFM TV et Le Parisien réunis (3,1 millions).

Plusieurs onglets figurent sur le site internet Santé+ Magazine : « médecine », « nutrition et conseils », « psycho et sexualité », « Rester jeune », etc. Les publications proposées, aux titres et contenus plus que douteux, relèvent pour la plupart du sensationnalisme le plus échevelé. Elles contiennent régulièrement de fausses informations dont certaines peuvent avoir de graves conséquences. Par exemple, début mars 2020, en pleine épidémie du coronavirus, le site affirme à tort dans une publication partagée près de 35 000 fois en deux jours, que « le gel désinfectant pour les mains est cancérigène ».

Le 24 septembre 2017, un article intitulé « Des recherches démontrent que les personnes avec ce type de sang sont des extra terrestres » prétend que les porteurs d’un rhésus négatif « qui représentent environ 15% de la population humaine, pourraient provenir d’une planète différente. […] C’est là que ça devient intéressant. Il y a donc une nouvelle théorie qui dit que les extraterrestres existent et qu’ils ont visité notre planète pendant des siècles. Beaucoup de gens disent avoir subi des enlèvements et des interactions avec d’autres êtres extraterrestres, et beaucoup de ces gens ont un Rh sanguin négatif. Certaines personnes croient que ce type de sang vient des sumériens ou des Annunakis. Il n’en demeure pas moins que, à ce stade, nous ne savons que ce que la science a examiné et recherché, ce qui, heureusement ou malheureusement, laisse une lacune importante devant les théories du complot extraterrestre pour trouver leur place dans les forums de discussion en ligne et les blogs ».

Le 7 janvier 2019, le site annonce à tort que « les scientifiques ont créé un rein bionique ».

 

Voir aussi :

 

(Dernière mise à jour le 14/06/2020)