Logo de Sahar TV.

Sahar TV (« l’aube » en persan) est une chaîne satellitaire iranienne qui appartient à l’Islamic Republic of Iran Broadcasting (IRIB), le groupe audiovisuel d’État iranien. Elle a été fondée en 1997 et a commencé à diffuser en français en 1999. La plupart de ses programmes étaient enregistrés et diffusés depuis Téhéran, quelques-uns depuis Beyrouth.

Tout comme sa consoeur Press TV, également propriété de l’IRIB, la chaîne est dédiée à une diffusion à l’étranger. Le but affiché de ces médias d’État iraniens est de contrer les médias occidentaux pour diffuser la parole du régime de Téhéran et ses points de vue sur le monde, autant que des contenus liés à l’islam chiite.

En 2005, au coeur d’une polémique en France pour avoir diffusé un feuilleton syrien au contenu antisémite, la chaîne s’est vue bannir de tous les réseaux de diffusion télévisée par câble ou satellite de l’Hexagone, la rendant de facto inaccessible depuis un poste de télévision français.

Par la suite, Sahar TV a diffusé plusieurs interviews de figures de la complosphère francophone ou de personnes gravitant dans la galaxie conspirationniste comme Thierry Meyssan, André Chamy ou encore Thömas Werlet.

Interviewé sur Sahar TV en février 2011, Dieudonné M’Bala M’Bala saluait en l’Iran « un exemple » et parlait de l’islam comme d’« un vent qui arrive et libère les populations ». Il y affirmait notamment que « le sionisme a tué le Christ », l’assimilant au « Malin » (l’un des noms du Diable dans la tradition chrétienne) :

« [Le sionisme,] c’est le Malin, le vice et le mensonge. L’islam c’est la recherche de la vérité ; le sionisme c’est la recherche de la manipulation et du mensonge. Et la religion [juive], enfin… c’est une philosophie. On ne sait pas exactement ce que c’est en réalité, si ce n’est le vice, la perversion et le racisme. C’est l’opposé même des valeurs chrétiennes et de l’Islam. (…) Il n y a pas plus bête, il n y a pas plus menteur que le sionisme. Le sionisme c’est ce qu’il y a de plus mauvais de ce qu’on a en nous, c’est les instincts les plus bas. (…) Le sionisme vous écrase et vous domine et fait de vous un esclave. (…) Vous savez quand on est en France, vous apprenez à l’école le sionisme, ensuite vous travaillez pour le sionisme et vous vous soumettez au sionisme et ça devient même votre religion. (…) La plupart des structures aujourd’hui d’état, des institutions françaises, sont sous contrôle du sionisme. (…) Tomber sous le sionisme m’importe peu : la mort sera plus confortable de toute façon que la soumission et la condition d’esclave au sionisme. »

Il semble que Sahar TV ait stoppé en 2015 ses activités en français et en anglais, pour se recentrer sur une diffusion en azéri, en ourdou (Pakistan), en kurde et en bosnien. C’est Press TV et ParsToday qui témoignent désormais de la présence de l’audiovisuel public officiel iranien dans le monde occidental.

 

(Dernière mise à jour le 21/06/2021)