Mgr Richard Williamson, l’un des quatre évêques intégristes dont l’excommunication aurait été levée par le pape Benoît XVI, a nié l’existence des chambres à gaz dans un entretien diffusé par la télévision publique suédoise SVT :

« Je crois qu’il n’y a pas eu de chambres à gaz (…) Je pense que 200.000 à 300.000 Juifs ont péri dans les camps de concentration, mais pas un seul dans les chambres à gaz. (…) Il y a certainement eu une grande exploitation (de ces faits). L’Allemagne a payé des milliards et des milliards de deutschemarks et à présent d’euros parce que les Allemands souffrent d’un complexe de culpabilité pour avoir gazé six millions de Juifs, mais je ne crois pas que six millions de Juifs aient été gazés ».

Ce que l’on sait moins, c’est que Mgr Williamson défend avec ferveur la théorie du complot sur les attentats du 11 septembre 2001 qui, selon lui, auraient été commandités par le gouvernement américain. A la suite de Thierry Meyssan, il explique à ses ouailles qu’aucun avion ne s’est écrasé sur le Pentagone (1m40 secondes dans la vidéo ci-dessous) :

Source :
Réhabilitation d’un négationniste au Vatican, Lesinfos.com, 23 janvier 2009.

Voir aussi :
Le pape aurait réhabilité Richard Williamson, évêque négationniste, Libération, 22 janvier 2009.

Mise à jour du 29/01/2009 :
L’excommunication de Mgr Williamson a bel et bien été levée. Ceci ne signifie pas pour autant que lui et les autres évêques lefebvristes auraient été "réhabilités". Ainsi que le note Koz Toujours sur Causeur.fr :

« La Fraternité Saint-Pie X (ie les intégristes) en général et Richard Williamson en particulier n’ont (…) pas, du seul fait de la levée de l’excommunication qui les frappait, rejoint le giron de l’Eglise catholique romaine. (…) Richard Williamson n’est pas aujourd’hui un membre de l’Eglise catholique. Il n’en est pas un fidèle, il n’en est pas un évêque. Et, si le dialogue avec la Fraternité Saint-Pie X promet d’être ardu, avec Richard Williamson, cela promet d’être encore une autre paire d’étoles. Car ce bonhomme apparemment calme qui réussit le tour de force de considérer que le 11 septembre est le fait du gouvernement américain et de citer les Protocoles des sages de Sion, estime aussi que Vatican II est l’œuvre d’un complot judéo-maçonnique contre l’Eglise… Autant dire que, si l’Eglise peut l’endurer, il se montre également insultant à son encontre. L’heure de la “réhabilitation” de Richard Williamson n’a pas sonné. Et l’on peut penser qu’elle ne sonnera jamais. Williamson est d’ailleurs à ce jour toujours suspens a divinis : il n’est pas en pleine communion avec le Pape, ne peut prêcher dans l’Eglise catholique, ni donner la communion, ou aucun autre sacrement. Les prêtres qu’il ordonne sont toujours eux-mêmes suspens a divinis et les sacrements que donnent ces derniers donnent sont illicites. Williamson est toujours frappé de cette sanction, contre ce que l’Eglise considère comme un délit, et celle-ci l’empêche de se réclamer de l’Eglise catholique. »

Mise à jour du 31/01/2009 :
Dans un article publié sur le site de Golias, Christian Terras revient plus longuement sur les propos tenus par Williamson au sujet des attentats du 11 septembre 2001 : « Le négationnisme ‘bis repetita’ de Mgr Williamson ».

Mise à jour du 10/02/2009 :
Le 27 janvier dernier, le site La Vie.fr a mis en ligne un « appel des intellectuels catholiques » intitulé « Pas de négationnistes dans l’Eglise ».

Mise à jour du 03/03/2009 :
Lire l’analyse très complète du négationnisme de Richard Williamson sur le site PHDN.

Mise à jour du 24/01/2010 :
Lire Augustin Scalbert, « Négationnisme : Mgr Williamson dérape à nouveau », Rue89, 20 janvier 2010.