Ravagée depuis plusieurs semaines par des incendies d’une ampleur inquiétante, la forêt amazonienne cumule les malheurs : elle est désormais la cible de théories du complot en tout genre.

Les incendies qui dévastent l’Amazonie ont suscité d’intenses passes d’armes entre les présidents français et brésilien. La petite musique du complotisme n’aura cependant pas tardé à se faire entendre. Emboîtant le pas de Jaïr Bolsonaro, qui a récemment pointé du doigt les ONG comme responsables possibles des incendies, Alain Benajam (Réseau Voltaire France) s’est demandé il y a quelques jours sur Facebook « qui a pu bien incendier la forêt amazonienne ? » et « A qui profite le crime ? ». Les causes des feux (la déforestation principalement) sont bien connues. Mais pour ce proche du théoricien du complot Thierry Meyssan qui présente les ONG comme des « faux nez de la CIA et des service connexes comme l’Open Society de Soro$ » (sic), Bolsonaro est « une bonne aubaine pour l’oligarchie mondialiste » qui chercherait à mettre le Brésil en coupe réglée sous un faux prétexte d’ingérence humanitaire.

D’autres vont plus loin encore, à l’instar d’Urandir Fernandes de Oliveira selon lequel il n’y aurait en fait jamais eu aucun incendie en Amazonie, contrairement à ce que rapportent les médias. Cet ufologue brésilien adepte du platisme – il a notamment réalisé un « film documentaire » expliquant que la Terre n’est pas ronde mais « convexe » – explique, dans une vidéo de 6 minutes postée le 27 août 2019 sur YouTube, qu’il est « impossible » que la forêt amazonienne brûle car… elle serait trop humide ! Il dit d’ailleurs n’avoir jamais été témoin du moindre feu depuis trente ans qu’il l’observe.

 

Selon lui, ces pseudos incendies sont le fruit de l’imagination de « sociétés qui nous contrôlent » et n’ont pour but que de « déstabiliser le Brésil et de noircir l’image du pays ». Et Urandir Fernandes de Oliveira ne s’arrête pas là : il ajoute que les experts connaissent la vérité mais ne peuvent parler sous peine de perdre leur emploi…

Disponible en plusieurs langues, la version française de cette vidéo a déjà été vue plus de 20 000 fois en trois jours sur YouTube. Elle a en effet été partagée par plusieurs comptes Facebook canadiens qui affichent un grand nombre d’abonnés et, depuis hier, par la page Facebook du site complotiste Stop-Mensonges, par le vidéaste dieudonniste « Jim le veilleur » et sur le blog complotiste L’Echelle de Jacob.

Et pourtant, elle brûle

Les 75 000 incendies qui rongent la forêt amazonienne depuis plusieurs semaines (soit le nombre de feux détectés le plus élevé depuis 2010 malgré une saison pas particulièrement sèche) ont deux causes principales selon les spécialistes : le réchauffement climatique et la politique du gouvernement brésilien consistant à encourager la déforestation (abattage des arbres, défrichement de la végétation restante par le feu puis mise en place de cultures de soja ou de pâturages).

Entre janvier 2019 et juillet 2019, près de 7 000 kilomètres carrés de forêt amazonienne ont été détruits, dont un tiers au cours du seul mois de juillet. Observés par satellites, les feux sont répertoriés sur une carte interactive de la NASA accessible via internet.