Les Guignols de l'info reprennent la théorie du complot sur Wikileaks

La semaine dernière, les Guignols de l’info ont clairement dépassé la ligne jaune en s’associant à une accusation que seuls une poignée de propagandistes rouges-bruns et le président de la République islamique d’Iran avaient osé émettre en public : les services secrets américains auraient organisé eux-mêmes les fuites de Wikileaks.

Le sketch, qui instille l’idée que toute l’affaire est une opération de manipulation fomentée par la CIA, aurait échappé à notre vigilance s’il n’était pas en train de tourner sur une plate-forme de partage de vidéos en ligne sous le titre : « L’arnaque Wikileaks ».

Dans le même passage, les Guignols vont jusqu’à suggérer que la CIA serait derrière les assassinats de trois membres de la famille Kennedy (1) et que les Etats-Unis feraient exprès de ne pas capturer Oussama Ben Laden afin de justifier le maintien de leurs troupes en Afghanistan et de se garantir du même coup le contrôle des ressources minières du pays.

Voici un extrait de la retranscription du dialogue entre les deux marionnettes, l’inamovible “PPD” et “Mr Sylvestre”, un personnage qui symbolise à la fois le gouvernement américain, son armée et, plus globalement, les « puissances d’argent » qui tirent les ficelles du monde en coulisses :

Mr Sylvestre : On se réveille tête d’œuf ! Qu’est-ce que tu sais de Wikileaks toi ?!

PPD : Ben, c’est un groupe de révolutionnaires, inconnu, secret et dont on ne sait pas grand-chose.

Mr Sylvestre : Oui, et qui est-ce qui leur a fourni les infos ?

PPD : Un militaire américain de 23 ans spécialiste du renseignement… (2) [puis, prenant conscience de la supercherie] C’est pas possible !

Mr Sylvestre : On est la CIA connard. On a buté trois Kennedy, tu crois qu’on va se faire déborder par un informaticien suédois ? (3)

(…) PPD : Vous voulez dire que vous avez volontairement laissé filtrer des informations pour que ça joue en votre faveur ?

Mr Sylvestre : Non, j’ai pas dis ça

PPD (naïf) : Ben, vous êtes nuls normalement la CIA, vous n’avez même pas attrapé Ben Laden !

Mr Sylvestre (ironique) : Ah oui, ça nous embête trop ça aussi : on est obligé de rester en Afghanistan, le pays qui a les premières réserves de lithium au monde, composant essentiel dans la fabrication des batteries de portables, d’I-pad, d’appareils i-tech, qui sont les produits les plus rentables de l’économie américaine.

 

Notes :
(1) A toutes fins utiles, rappelons que si le président John F. Kennedy (1917-1963) et son frère, Bob Kennedy (1925-1968), ont bel et bien été assassinés, ils ne l’ont pas été par la CIA jusqu’à preuve du contraire. Par ailleurs, le fils de John Kennedy est mort dans un accident d’avion. Dès lors, on voit mal à qui les Guignols font référence lorsqu’ils laissent entendre que la CIA a éliminé « trois Kennedy ».
(2) Il s’agit d’un soldat américain du nom de Bradley Manning. Il s’est lui-même vanté d’avoir transmis les documents concernés à Wikileaks. Cf. Kevin Poulsen & Kim Zetter, ” ‘I Can’t Believe What I’m Confessing to You’: The Wikileaks Chats “, Wired.com, 10 juin 2010.
(3) Il s’agit de Julian Assange, le fondateur de Wikileaks.

Voir aussi, sur Conspiracy Watch :