Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme

Les journalistes et le livre de Thierry Meyssan

Publié par La Rédaction14 avril 2005, ,

Les journalistes et le livre de Thierry Meyssan
Ce n'est pas une rumeur. Mais juste une polémique autour d'une thèse conspiratrice soutenue par Thierry Meyssan, directeur du Réseau Voltaire, selon laquelle aucun avion ne se serait écrasé sur le Pentagone le 11 septembre 2001. Présentée dans un livre intitulé L'Effroyable Imposture, la manœuvre de Thierry Meyssan est catégoriquement contestée par la grande majorité des journalistes, sur le fond comme sur la forme.

"On est face à des gens qui disent : on a une information, explique Edwy Plenel, directeur de la rédaction du Monde. Or, selon toute enquête sérieuse, ce n'est pas une information. Ces personnes, en l'occurrence Thierry Meyssan, répandent une fausse information." La plupart des journalistes reviennent sur cette méthode d'investigation approximative. "C'est une thèse qui se prétend une information", explique à son tour Edouard Launet, responsable de la page Internet à Libération. "L'information, c'est un travail, une procédure de validation. Quand un journal diffuse un article, il est collectivement validé", poursuit Edwy Plenel. Et c'est justement cette absence de validation que stigmatise Pascal Riché, correspondant de Libération à Washington : "Thierry Meyssan nous dit : Jugez-vous même, regardez, on vous donne des infos brutes. En fait, ce procédé est pervers."

Lire la suite ici.

Depuis quinze ans, Conspiracy Watch contribue à sensibiliser aux dangers du complotisme en assurant un travail d’information et de veille critique sans équivalent. Pour pérenniser nos activités, le soutien de nos lecteurs est indispensable.  

Faire un don !
à propos de l'auteur
[show_profile_image]
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2022 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross