Le terroriste du marathon de Boston voyait le monde en complots

Tamerlan Tsarnaev, le plus âgé des frères qui ont commis le double attentat du marathon de Boston, était un adepte des théories du complot sur le 11-Septembre et un habitué du site d’Alex Jones. Il avait aussi l’intention de se procurer un exemplaire des Protocoles des Sages de Sion

Une récente enquête de l’Associated Press vient de révéler une partie du passé de Tamerlan Tsarnaev et des influences ayant pu l’inciter à passer à l’acte. Son ancien beau-frère, Elmirza Khozhugov, raconte le glissement de Tamerlan dans l’obscurantisme religieux et la haine du gouvernement américain. Il évoque notamment son endoctrinement par un dénommé Misha dont l’identité exacte reste, à ce jour, inconnue.

Elmirza a notamment souligné la passion de Tamerlan Tsarnaev pour les théories du complot. Ulcéré par les interventions militaires occidentales en Afghanistan et en Irak, il s’abreuvait de la littérature conspirationniste incriminant la CIA pour l’organisation des attentats du 11 septembre 2001. Parmi ses sites web favoris, on retrouve ainsi Infowars, le site du conspirationniste américain Alex Jones.

Le ressentiment de Tamerlan Tsarnaev se cristallisait également sur les Juifs, qu’il accusait de contrôler le monde. Il cherchait ainsi, toujours selon Elmirza, à se procurer un exemplaire des Protocoles des Sages de Sion, le célèbre faux antisémite.

Sur son compte YouTube, Tamerlan avait posté des vidéos de prêches exaltés, violemment antijuifs . Figurait également dans sa playlist la vidéo d’une prophétie apocalyptique associée à Al-Qaeda. Son jeune frère Dzhokhar, qui l’a secondé dans l’attentat, a avoué qu’ils avaient appris à confectionner leurs bombes grâce au magazine d’Al-Qaeda, Inspire, qui en avait donné la recette. Un magazine dont le projet est ainsi présenté par le journaliste américain Spencer Ackerman (Wired) :

« Entraîner des jeunes musulmans frustrés à adhérer à la théorie du complot d’Al-Qaeda selon laquelle les crises de l’ère moderne seraient dues à une infâme alliance judéo-américaine contre l’Islam véritable, puis leur fournir les outils pour tuer des gens. »

Al-Qaïda promeut en effet une vision du monde profondément conspirationniste comme le soulignent le journaliste Alex Seitz-Wald du site Salon.com ou encore le politologue Pierre-André Taguieff.

Tamerlan Tsanaev, fan d’Alex Jones

Alex Jones fut le premier commentateur à réagir à l’attentat de Boston. Alors que dans les heures qui ont suivi les explosions, l’ensemble des médias, et plus encore les autorités américaines, faisaient preuve de la prudence la plus élémentaire sur l’identité des auteurs, il n’a suffit à Jones que quelques minutes pour décréter qu’il s’agissait d’un coup monté par le gouvernement fédéral, un false flag (ou “opération sous faux pavillon”). Dans un premier temps, il a prédit que l’attentat serait attribué à l’extrême-droite pour permettre de rejeter la faute sur le mouvement Tea Party. Mais avec la révélation de l’origine tchétchène des terroristes, il a été contraint de changer son fusil d’épaule. Il a dès lors prétendu que, voyant son plan A démasqué – accuser le Tea Party – le gouvernement était passé au plan B : accuser les islamistes.

Sans le moins du monde s’inquiéter de leurs contradictions, Jones et son équipe ont élaboré un scénario rocambolesque présentant les frères Tsarnaev en bouc-émissaires innocents d’une improbable mise en scène orchestrée par le gouvernement américain. Dans le but de soumettre l’Amérique d’abord, en désarmant les citoyens, puis le monde ensuite, en déclenchant des génocides. Interrogé par Buzzfeed sur l’intérêt que portait Tamerlan Tsarnaev à son site Infowars, Alex Jones s’est plaint d’être lui-même victime d’un complot ourdi par les médias à la solde du gouvernement pour l’impliquer dans le drame de Boston.

Sources : AP ; Buzzfeed.com ; Gawker.com ; MotherJones.com ; Salon.com, 23 avril 2013 et 25 avril 2013 ; Slate.com, 23 avril 2013
.

Voir aussi :
* Le ”tueur de l’Arizona”, obsédé par la théorie du complot
* Fusillade de Denver : Alex Jones dénonce un ”coup monté” contre le droit de porter des armes
* Le massacre de Newtown vu par les conspirationnistes
* Anzor et Zubeidat Tsarnaev, les parents terribles des deux suspects de Boston (Slate.fr, 27 avril 2013)
* Les lectures glaçantes d’Abdelkader Merah (Le Parisien, 12 avril 2013)