La théorie du complot s'invite à un festival de photojournalisme
Massimo Berruti, 29 ans, est un photographe plein de promesses. Ce jeune Italien, représenté par l’agence Vu, vient de remporter le prix du Jeune Reporter de la ville de Perpignan. Au festival Visa pour l’image, il expose en ce moment un travail sur le Pakistan, intitulé "Pakistan – Vérité ou contre-vérité". Les images, avec leurs noirs très denses, sont léchées et maîtrisées. Le photographe s’est penché sur la société pakistanaise, montrant le mouvement des magistrats, mais aussi des partis politiques, des prisonniers, des habitants.

Pourtant, dans le texte d’introduction, quelque chose cloche. Revenant sur les attaques terroristes qui frappent le pays, Massimo Berruti écrit : "Le général Hamid Gul, anciennement à la tête des services secrets pakistanais, a récemment déclaré sur CNN que les attentats du 11-Septembre avaient clairement été un travail "fait de l’intérieur", conçu et fomenté aux Etats-Unis, du moins avec le soutien des services secrets et de l’armée de l’air américains." Et il affirme : "Dans cette guerre, rien n’est plus sûr, si ce n’est que la vérité est bien absente des déclarations officielles."

Lire la suite sur le site du Monde.fr.