La mort de Pierre Bérégovoy, suicide ou assassinat ?
France 2 diffuse ce soir “Un homme d’honneur”, téléfilm de Laurent Heynemann retraçant le destin tragique de Pierre Bérégovoy, et reprenant la thèse officielle, c’est-à-dire le suicide de l’ancien Premier ministre. Une version mise en cause par le réalisateur Yves Boisset, convaincu de l’assassinat de l’homme politique.

Pierre Bérégovoy a-t-il été assassiné ? La thèse n’est pas nouvelle. Elle a été soutenue dans deux livres (La Mort étrange de Pierre Bérégovoy, un crime d’Etat ? d’Eric Raynaud et Cet homme a été assassiné, de Dominique Labarrière) et défendue l’année dernière dans un documentaire de Francis Gillery (La double mort de Pierre Bérégovoy), diffusé par France 3. Laurent Heynemann, lui, n’y croit pas. Son film – Un homme d’honneur – diffusé ce soir sur France 2, a beau se clore sur une ellipse (on entend le bruit du coup de feu mais on ne voit pas l’ancien Premier ministre se tirer une balle dans la tête), l’ambiguïté n’est pas de mise. Tout dans le film conduit irrévocablement à penser que Pierre Bérégovoy s’est suicidé.

Un autre homme caressait depuis longtemps le projet de réaliser une fiction sur l’ancien Premier ministre : le réalisateur Yves Boisset. Mais, à la différence d’Heynemann, Boisset est lui convaincu que Pierre Bérégovoy a été assassiné. Croisé au FIPA (Festival international des programmes audiovisuels) en janvier dernier, il nous racontait avoir mené « une longue et complète enquête journalistique sur le sujet » et en avoir conclu « que l’ancien Premier ministre [avait] bien été assassiné ». Principal élément à charge selon lui, les images d’un scanner réalisé à l’hôpital de Nevers avant le transport en hélicoptère de l’ancien Premier ministre au Val-de-Grâce, à Paris, qui montreraient que Pierre Bérégovoy n’avait pas une, mais deux balles dans le crâne. Ce qui bien sûr invaliderait l’hypothèse du suicide.

Lire la suite sur le site de Télérama.

Voir aussi :
* Bérégovoy : théories et contre-théories du complot, par Pascal Riché
* Le dernier secret de Pierre Bérégovoy dévoilé, par Emmanuel Berretta