Pour de nombreux complotistes pro-Trump évoluant dans la mouvance QAnon, l’investiture de Joe Biden à la tête des Etats-Unis n’est qu’une mise en scène à la suite de laquelle Donald Trump doit, au dernier moment, reprendre le pouvoir avec l’aide de l’armée, instaurer la loi martiale et châtier ses ennemis.